A la Une Formation

Le lycée Gaspard Monge fin prêt pour recevoir les experts

Désormais partenaire d’Ordatel pour la préparation à l’Unité C du diplôme d’expert en automobile, le lycée Gaspard Monge de Savigny-sur-Orge, dans l’Essonne (91), est fin prêt à accueillir les candidats pour sa prochaine session, qui doit commencer en novembre. Le programme est bouclé et les inscriptions sont ouvertes.

Même en dehors de la préparation à l'Unité C, le lycée Gaspard Monge accueille des experts.

Même en dehors de la préparation à l’Unité C, le lycée Gaspard Monge accueille des experts.

Il n’a rien à envier aux plus grands établissements privés dédiés à l’enseignement des métiers des services de l’automobile. Avec ses formations « Maintenance des véhicules » et « Réparation des carrosseries », du CAP au Bac Pro, ainsi que ses BTS « Maintenance des véhicules (option véhicule particulier) » et « Moteurs à combustion interne », le Lycée Gaspard Monge de Savigny-sur-Orge, dans l’Essonne (91), est depuis très longtemps l’un des principaux lieux d’enseignement aux futurs professionnels de l’entretien et de la réparation auto. Quant aux formations qu’il délivre aux pros déjà en exercice, au travers du GRETA, l’on trouve en bonne place celle destinée aux experts en automobile.

Avec des espaces dédiés à la réparation mécanique, à la réparation carrosserie comme à la peinture, avec les cabines dédiées, et même un espace pour le passage de l’habilitation électrique, ainsi un atelier entièrement dédié aux experts en automobile, l’établissement géré par l’Education Nationale dispose d’installations remarquables pour permettre aux pros du métier de se mettre à niveau et de viser le plus haut niveau de qualification en termes d’expertise : l’Unité C. Mais outre le matériel, ce dont peut se targuer le lycée Gaspard Monge, c’est d’avoir l’essentiel du personnel enseignant qualifié pour délivrer cette formation.

Des enseignants de pointe
Des ateliers complets sont dédiés à l'expertise en automobile au sein de l'établissement.

Des ateliers complets sont dédiés à l’expertise en automobile au sein de l’établissement.

« La différence entre notre établissement et bon nombre d’autres sites de formation, c’est que les enseignants qui officient à Gaspard Monge ont les compétences requises, c’est-à-dire le savoir-faire technique et la connaissance théorique, ainsi que la capacité à savoir transmettre, ce qui n’est pas donné à tout le monde, témoigne Stéphane Battais, directeur technique et directeur délégué aux formations du lycée. Ce sont ces mêmes enseignants qui ont écrit les référentiels de la formation et qui sont sollicités au moment du rapport d’activité professionnelle (RAP) des candidats. »

La préparation au passage de l’unité C du diplôme d’expert, conçue en partenariat avec Ordatel Institute pour la session 2020/2021, s’appuiera donc sur ces enseignants ainsi que sur des formateurs d’Ordatel, et devrait accueillir près d’une centaine d’experts, à en croire Stéphane Battais. « 93 candidats seront en lice au prochain examen d’expertise, ce qui fait de notre établissement le plus gros centre de préparation de France », affirme-t-il. Les programmes ont été envoyés aux différents cabinets d’expertise et les inscriptions sont ouvertes, pour cette session qui ne commencera pas le 14 septembre, comme prévu initialement, mais le 2 novembre. Elle s’achèvera le 5 novembre 2021, quelques jours avant l’examen.

Vers des formations à distance ?

Pour la première fois depuis plusieurs années, l’organisme de formation IFOR2A, rattaché à la principale organisation professionnelle représentative du métier d’expert, l’ANEA, ne sera pas partie prenante dans la préparation à l’Unité C délivrée au lycée Gaspard Monge. L’établissement s’est tourné vers Ordatel Institute, bien connu des constructeurs automobiles français, notamment, puisqu’il délivre plusieurs formations à l’attention des futurs collaborateurs de ces derniers.

Le lycée Gaspard Monge espère toutefois pouvoir mettre en place, à l’avenir, des formations à distance pour les experts, notamment ceux établis dans les départements d’outre-mer (DOM), « mais il nous faut des formateurs qui soient compétents dans la téléformation, parce que l’on ne transmet pas ses connaissances de la même façon en présentiel qu’à distance », souligne Stéphane Battais. Selon le directeur technique, « préparer les experts ainsi leur permettrait de s’intégrer au groupe et ne pas arriver d’un coup au moment de l’examen ».

1 commentaire concernant “Le lycée Gaspard Monge fin prêt pour recevoir les experts”

  1. Bonjour,

    Il est encore heureux que l’examen de l’unité C soit organisé par le ministère de l’éducation nationale dans ses propres locaux, et avec des examinateurs impartiaux et compétents…

    Observons que ce diplôme d’État (DEA) est fondé d’abord, et « fort heureusement », par la connaissances des principes de technicité automobile, et non sur les principes de maîtrise du coût réparations.

    Force est de rappeler que la formation à distance à l’unité C, tout comme l’expertise à distance des véhicules, sont de pures constructions financières.

    Conséquemment en droit, en matière de sécurité routière, toutes deux n’existent pas.

    L-IVE

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 3,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction