A la Une Résultats

PHE (Autodistribution) : un premier semestre plutôt rassurant

Les résultats semestriels de PHE (Autodistribution) ne sont certes pas triomphaux, mais au moins s’avèrent-ils raisonnablement impactés par le Covid. Alors que 8 des 26 semaines du 1er semestre ont abimé 30% de la période, le groupe de distribution affiche un recul d’activité de seulement 8,5%. La «résilience» effective de l’après-vente et sa dynamique d’entreprise restée opérationnelle durant le confinement lui permettent de rester «confiant dans ses perspectives économiques de fin d’année».

Beaucoup attendaient les résultats trimestriels de PHE (Autodistribution) avec une impatience mêlée d’une pointe d’inquiétude. Car les performances d’un tel groupe de distribution multiproduits, multiservices et multicanaux réalisant environ 1,5 milliard d’Euros sont forcément représentatives du comportement général de l’après-vente automobile. En France bien sûr, mais aussi dans les autres pays où opère principalement PHE (Italie, Benelux et, plus récemment, Espagne). Quatre zones en outre peu épargnées par la pandémie.

Et les chiffres sont plutôt bons. Car ce premier trimestre, violemment bousculé durant 30% de son temps (8 des 26 semaines ont été ravagées par le confinement et sa paralysie du parc roulant sur son principal marché français), s’achève pour le groupe de distribution de pièces sur une baisse plutôt modérée de son activité de 8,5 % (822,7 M€ au 1er semestre 2020 pour 899,1 M€ à mi-2019). Reste qu’on devine que la période a été délicate en constatant que L’EBITDA a été un peu plus malmené : il est passé de 69,7 M€ à 58,7 M€ (-15,8 %).

La “prime du combattant”

PHE attribue cette baisse maîtrisée à deux facteurs-clés, qu’elle lie «à la mobilisation des équipes et aux mesures sanitaires déployées». Tout d’abord, grâce à un début d’année pré-confinements «marqué par une bonne dynamique des ventes et une solide croissance organique», se félicite l’entreprise. Ensuite, grâce à cette “prime au combattant” que PHE touche pour avoir adopté, dès les premières heures du confinement, le positionnement d’entreprise citoyenne résolue à rester ouverte afin de servir les besoins des parc VP, VUL et PL nécessaires à la continuité des services essentiels.

La prime de la disponibilité bien sûr, puisque l’inévitable pénurie de pièces liée aux multiples fermetures d’entreprise lui ont permis de capter et d’assurer les ventes urgentes ; la prime au “départ lancé” ensuite, tant il s’avère que ceux qui avaient à la fois maintenu une activité et rodé de fait l’organisation sanitaire et humaines de leurs entreprises ont eu raison. Ils ont pu saisir à pleins bons de commandes le rebond immédiat de l’activité-atelier qui accompagnait le déconfinement pendant que les autres devaient encore s’organiser pour se mettre dans le sens du redécollage.

Opportunités saisies

Sur un marché aussi mature que la France, où les positions acquises par les distributeurs sont généralement aussi anciennes que solides, cette présence sur le pont durant la tempête pandémique a donc été vraisemblablement payante. «Cet engagement citoyen a permis à de nombreux réparateurs, clients actuels ou nouveaux clients, de trouver une solution pour réparer ou entretenir des véhicules indispensables à la continuité économique et sociale du pays», se félicite PHE.

Faut-il comprendre que ces «nouveaux clients» vont jouer un rôle dans la dynamique de rattrapage sur laquelle compte probablement aussi le groupe de distribution ? On le devine dans le chapitre consacré à la salutaire «résilience» de l’entretien-réparation constaté par l’entreprise. «Pour le groupe PHE, la croissance a été très significative dès que les véhicules ont à nouveau roulé. Fort de ce dynamisme et d’une activité soutenue durant l’été, le groupe est confiant dans ses perspectives économiques de fin d’année».

Jusqu’à arriver à effacer l’ensemble de l’effet confinement d’ici la fin de l’année ? PHE refuse évidemment de s’engager, tant les inconnues économiques et sanitaires continue d’embrouillarder l’avenir immédiat.

Une satisfaction indirecte pour notre partenaire AM Today : les constats de son inédit et hebdomadaire Observatoire de Sortie de Crise élaboré avec EBP MéCa depuis le 11 mai viennent d’être confirmés par les résultats et les tendances affichées par le leader de la distribution et de la réparation indépendantes.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 3,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction