A la Une Formation

Le GNFA envisage un PSE et veut se réorganiser

Face à la chute de son activité depuis le confinement et l’absence d’une véritable reprise dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, le GNFA vient d’annoncer qu’il planchait sur un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) et envisage une réorganisation.

En dépit des incitations actuelles des pouvoirs publics à profiter du chômage partiel, auquel les entreprises peuvent encore prétendre sous conditions, pour se former, il semble que celles-ci ne soient pas suivies d’effet.

Loin de là, même, puisque le GNFA, qui figure parmi les principaux prestataires de formation professionnelle de la filière aval de l’automobile, vient tout juste d’annoncer la baisse drastique de son activité. Et par conséquence, la nécessité de procéder à une baisse significative de ses charges fixes. La direction de l’organisme de formation va donc proposer à ses administrateurs et salariés un projet de réorganisation de l’association impliquant la fermeture de quatre de ses agences et trois de ses centres.

Plusieurs sites et activités menacés

En l’occurrence, les sites de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme (63), du Mesnil-Esnard, en Seine-Maritime (76), de Saint-Benoît, dans la Vienne (86), de Besançon, dans le Doubs (26), et de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze (19) sont menacés.

Certains domaines d’activité de l’association pourraient également être arrêtés et un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a, en outre, été présenté, motivé par la crise actuelle, certes, mais aussi par la récente réforme de la formation professionnelle. Dans un communiqué, le GNFA affirme que ces manœuvres lui permettraient à nouveau « d’exprimer son plein potentiel et de renouer avec la croissance grâce à une compétitivité restaurée à horizon 2022 ».

Vers des choix difficiles

Bien entendu, les partenaires sociaux du GNFA seront associés à ce PSE si PSE il y a bien, afin notamment d’aboutir à un projet d’accompagnement social du personnel concerné dans le cadre de la réorganisation qu’envisage l’association. « Les Directions opérationnelles du GNFA seraient repensées autour d’une rationalisation des implantations territoriales, d’une simplification de la ligne managériale, de la consolidation de certaines activités et du déploiement d’une offre de formation mixant présentiel et distanciel », résume le GNFA.

Façon de signifier qu’à tous les niveaux de ladite organisation, des choix difficiles devront être faits. La mise en avant de la formation à distance étant peut-être le moins difficile de tous…

Le GNFA en quelques chiffres
  • 64 000 professionnels formés en 2019 (57 600 en 2018)
  • Plus de 100 écoles de formation en alternance
  • 420 accompagnants RH de TPE et PE de l’automobile
  • 60 M€ de chiffre d’affaires

1 commentaire concernant “Le GNFA envisage un PSE et veut se réorganiser”

  1. Avatar Christophe RODRIGUEZ / 24 octobre 2020 á 20 h 48 min / Répondre

    Bonjour,
    Foutaise, le COVID a bon dos, il a certainement compliqué les choses , c’est d’avantage les choix stratégiques de la direction et de son conseil d’administration . Interrogez-vous ,l’activité ne s’est arrêtée que 4 mois car concernant juillet il y a peu d’activité et août encore moins.Depuis septembre en effet cela repart doucement mais l’activité va crescendo.A votre service. Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction