A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today

Activité ateliers : première semaine de reconfinement à -15%

Les premières semaines de confinement se succèdent sans se ressembler. Celle de mars dernier dévissait de 47 % quand cette première semaine de novembre ne baisse “que” de 15 %. L’Observatoire AM Today/EBP Méca se garde bien de tout optimisme. S’il rappelle que les conditions de ce reconfinement ne sont pas les mêmes et que les Français sont mieux habitués à vivre avec le virus, il souligne qu’il faut attendre que les “stocks de facturation” de fin octobre soient tous éclusés pour savoir à quel niveau l’après-vente se stabilisera…

La première semaine de reconfinement s’en tire plutôt bien dans les ateliers des MRA. Elle affiche un recul de “seulement” -15 % pour un niveau d’activité atelier de 102 points, soit encore supérieur à la moyenne de référence de 100 points retenue par cet Observatoire AM Today/EBP Méca, (référence prise sur la dernière semaine de pré-confinement de mars dernier).

L’Observatoire n’est guère surpris de ce chiffre somme toute relativement bon. Durant cette première semaine de reconfinement, « les ateliers ont pu aussi facturer des entretiens et des réparations entreprises la semaine précédente, analyse-t-il. Les entrées-ateliers de précaution, en surnombre fin octobre dès l’annonce probable du reconfinement, n’ont certainement pas toutes pu être absorbées en une seule semaine ».

A confinement différent, reflux différent

Pour expliquer cette chute modérée par rapport à celle de la première semaine de confinement du printemps dernier (-47 % entre le 16 et le 22 mars), l’Observatoire souligne aussi que le contexte est très différent. « Les conditions d’application des mesures de précautions sanitaires ne sont pas les mêmes : les déplacements professionnels ont été largement autorisés cette fois-ci, pendant que les Français en général maîtrisent mieux les gestes barrières et se sont habitués à vivre avec le virus », précise-t-il dans son communiqué.

Mais il se garde bien de tout optimisme, se souvenant que la seconde semaine de confinement en mars dernier s’effondrait, elle de 72 % ! S’il constate donc cette fois un reflux en «pente douce», il conseille sagement d’attendre les chiffres de la seconde semaine de novembre, estimant que les «stocks de facturation» auront tous ou presque été éclusés. On saura alors mieux à quel niveau d’activité les ateliers risquent de se stabiliser…

 

Rappel méthodologique

Afin de mesurer la sortie de crise du point de vue des ateliers, AM Today s’est tourné vers EBP MéCa, témoin privilégié de l’activité des garages indépendants de France. EBP MéCa est un acteur incontournable des outils de gestion de garage depuis 1984, avec plus de 6 000 utilisateurs.

EBP MéCa a ainsi constitué un panel particulièrement représentatif de 100 garages dont l’activité est monitorée de manière anonyme. Ces 100 MRA, avec ou sans enseigne, sont répartis de manière homogène en France métropolitaine et réalisent en moyenne un CA annuel de 300 000 € HT (de 120 000 € HT à 1,2 million € HT pour les structures les plus importantes).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction