A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today

4ème semaine de reconfinement: les ateliers à -2% (novembre à -15%)

Comme l’Observatoire de Sortie de Crise AM Today/EBP MéCA le prédisait, ce mois de novembre reconfiné a quand même limité les dégâts dans les ateliers. Le CA pièces et main d’œuvre des  MRA finit une dernière semaine à -2 % pour un recul mensuel de “seulement” -15 %. l’année 2020 s’achemine donc, selon les canaux de l’après-vente, entre -15% et -5%. A décembre de continuer à nous livrer des températures vraiment hivernales pour un dernier effort en faveur de l’activité…

Tout dépend comment on voudra voir la chose. Comparé aux 4 premières semaines du confinement initial (16 mars au 12 avril derniers), ce mois de novembre reconfiné a bien moins souffert. Il suffit d’ailleurs de regarder les histogrammes en rouge ci-dessus (périodes de confinement) pour s’en convaincre. Les semaines 12 à 15 de bien sinistre mémoire pour les ateliers et les distributeurs flirtaient avec un CA pièces et main d’œuvre chez les MRA de -70% par rapport à la base 100 de la dernière semaine pré-confinement. En comparaison, ce mois de novembre a certes baissé lui aussi par rapport à l’excellente dernière semaine d’octobre, mais en n’affichant “que” -15 % au cumul mensuel, ce que confirment peu ou prou les distributeurs de pièces.

2020 entre -5 % et -15 % ?

Lorsqu’il commentait la 2ème semaine de novembre, l’Observatoire de Sortie de Crise AM Today/EBP MéCA ne se faisait déjà plus trop d’illusion pour l’année 2020. Il s’attendait certes à un mois de novembre moins catastrophique que mars dernier, mais en soulignant que le reconfinement mettait de toute façon fin «à l’espoir de rattrapage qui restait à portée de main de beaucoup d’ateliers de mécanique et par là même, pour les distributeurs de pièces de rechange». Selon nos informations et en fonction des acteurs, les ateliers pensent maintenant finir entre -15% et -5%, fourchette que les distributeurs valident, même si certains n’excluent toujours pas de tutoyer les performances de 2019.

Mais si les acteurs de l’après-vente peuvent se détailler et s’en désoler, il leur suffit de se comparer à la déroute de bien d’autres secteurs pour, bon gré mal gré, se consoler. Beaucoup adoreraient finir l’année ainsi…

Décembre aura-t-il la gentillesse ne pas être clément ?

Alors oui hélas, le mois de décembre ne sera probablement pas fantastique, amputé qu’il est habituellement par les fêtes de fin d’année et, conjoncturellement, par un confinement jusqu’à mi-mois doublé d’une moindre migration vers les sports d’hiver, stations fermées obligent. L’observatoire préfère toutefois regarder le bon côté : « La réouverture des commerces, même sous contraintes sanitaires, va entretenir une mobilité soutenue en cette période de préparation de la trêve des confiseurs », prédit-il.

Et pour se consoler encore, les pros peuvent aussi scruter un thermomètre qui a l’heur de vouloir descendre, promettant un rebond en batteries, pneus hiver, machines tournantes et autres chocs urbains s’il reste orienté vers le 0°. Il y a des moments où espérer l’intervention du ciel s’avère plus pragmatique que mystique…

 

Rappel méthodologique

Afin de mesurer la sortie de crise du point de vue des ateliers, AM Today s’est tourné vers EBP MéCa, témoin privilégié de l’activité des garages indépendants de France. EBP MéCa est un acteur incontournable des outils de gestion de garage depuis 1984, avec plus de 6 000 utilisateurs.

EBP MéCa a ainsi constitué un panel particulièrement représentatif de 100 garages dont l’activité est monitorée de manière anonyme. Ces 100 MRA, avec ou sans enseigne, sont répartis de manière homogène en France métropolitaine et réalisent en moyenne un CA annuel de 300 000 € HT (de 120 000 € HT à 1,2 million € HT pour les structures les plus importantes).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar