A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today

1ère semaine de décembre : rebond des ateliers à +6,5%

La bonne nouvelle ? L’activité des ateliers a rebondi de +6,5 % durant la première semaine de décembre, profitant d’un déconfinement progressif après un reconfinement plus light et moins violent que le premier. La moins bonne ? Exit les derniers espoirs de rattrapage d’une année folle…

Voilà la dernière ligne droite de l’année et son étrange atmosphère de semi-déconfinement auquel va donc succéder un couvre-feu déprimant pour les pros comme les automobilistes dès le 15 décembre.

En attendant et à déconfinement partiel, rebond partiel. Début décembre vient d’offrir un regain modéré de l’activité pièces et main d’œuvre aux MRA et par extension, à tous les ateliers d’entretien-réparation. Mais qu’importe si ce rebond est bien plus timide que celui de la sortie du premier confinement ou celui, encore plus spectaculaire, de la rentrée dernière. « Ce qui est repris n’est plus à reprendre », philosophe l’Observatoire qui a constaté, dans les DMS des 100 MRA panélisés avec EBP MéCA, un +6,5 % des facturations en cette première semaine de décembre.

« Ne boudons pas notre plaisir, souligne donc l’Observatoire ; il faut aussi juger la performance de cette 49ème semaine 2020 à l’aune d’un reconfinement qui a été bien moins violent -et également deux fois moins durable- que celui qui s’étendait de mi-mars à mi-mai. Et au moins les ateliers refranchissent-ils à nouveau la moyenne des 100 points qu’ils avaient quitté depuis les trois dernières semaines de novembre. »

Plus de miracle à espérer

En revanche, l’Observatoire AM Today/EBP Méca ne veut plus croire à un miracle de Noël pour les ateliers d’entretien-réparation, rejoignant les estimations d’atterrissage 2020 que les enseignes de réparation et de distribution nous confient. Les plus optimistes ne croient en effet plus pouvoir finir l’année à mieux que -5 % par rapport à 2019, pendant que les autres se résignent à tutoyer les -10 à -15 %. Du moins s’ils ne sont pas de ces acteurs de la carrosserie qui craignent parfois -20 à -30 %.

Mais là encore, ceux qui se détaillent et se désolent reconnaissent aussi qu’en se comparant à d’autres métiers de service, ils ont encore matière à se consoler. Mais l’heure n’est pas encore au soulagement. Car on parle déjà d’un premier semestre 2021 de tous les dangers. Tout particulièrement pour ces réparateurs encore nombreux à demeurer trop jaloux et trop fiers peut-être de leur indépendance. Ceux-là n’ont pas encore voulu embarquer les rations de survie que sont notamment les PGE et risquent d’avoir du mal à rallier une cote qu’une toujours possible troisième vague pourrait encore éloigner…

 

Rappel méthodologique

Afin de mesurer la sortie de crise du point de vue des ateliers, AM Today s’est tourné vers EBP MéCa, témoin privilégié de l’activité des garages indépendants de France. EBP MéCa est un acteur incontournable des outils de gestion de garage depuis 1984, avec plus de 6 000 utilisateurs.

EBP MéCa a ainsi constitué un panel particulièrement représentatif de 100 garages dont l’activité est monitorée de manière anonyme. Ces 100 MRA, avec ou sans enseigne, sont répartis de manière homogène en France métropolitaine et réalisent en moyenne un CA annuel de 300 000 € HT (de 120 000 € HT à 1,2 million € HT pour les structures les plus importantes).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar