A la Une Conjoncture

Défaillances d’entreprises: la fausse clémence de 2020

En nombre de défaillances d’entreprises enregistrées, 2020 restera la plus belle année statistiquement parlant, mais la pire économiquement depuis 20 ans. Les entreprises qui survivent sous perfusion depuis mars dernier risquent donc de s’effondrer exsangues en 2021, annonçant peut-être la pire année pour les entreprises et les emplois…

Un alien se posant en France et ignorant tout des massives aides de l'Etat s'émerveillerait et découvrant ces chiffres de la chute spectaculaire des défaillances d'entreprises en 2020...

Un alien se posant en France et ignorant tout des massives aides de l’État s’émerveillerait en découvrant ces chiffres de la chute spectaculaire des défaillances d’entreprises en 2020…

« Une chose est certaine, l’engagement du ‘quoi qu’il en coûte’ pris par le Président de la république en mars dernier a évité que la violente crise économique ne vienne noircir les registres des tribunaux de longues listes de faillites Covid-19 ». Ce constat de Thierry Millon, le directeur des études d’Altares, est effectivement à mettre à l’actif d’un exécutif ayant déployé le plus large dispositif connu en matière de soutiens aux entreprises. Mais il pose cette autre question  : « Le niveau de défaillances de 2020 s’apparente pourtant à une anomalie statistique. Comment imaginer que 2020 ait pu compter “seulement” 32 000 défaillances d’entreprises » ?

Un faux miracle

Car le chiffre brut du bilan annuel d’Altares comptabilisant les défaillances d’entreprise est tellement rassérénant qu’il ne peut faire croire à ce miracle : toutes entreprises confondues, la baisse du nombre de défaillances est de -38,1 % en 2020, soit 32 184 entreprises en difficultés contre 52 002 en 2019 ! Pour le seul commerce et réparation automobile, la baisse est de -39,1 % sur un an (1 265 contre 2 077) et même de -47,7 % au 4ème trimestre 2020 (312 contre 596)…

Mais avant bien sûr de crier “vive la crise”, n’oublions évidemment pas ce constat déjà fait dans notre précédent article sur cet indicateur trimestriel : les entreprises françaises sont nombreuses à reculer pour mieux sauter. Fortes des reports de charges et des perfusions des PGE, beaucoup demeurent encore en apesanteur. Dans ce climat économique délétère qui se prolonge, l’inévitable épuisement de ces carburants financiers risque bien d’en précipiter pléthore par le fond.

La clémence des créanciers

Car « 2020 restera gravée dans les annales comme l’une des plus graves crises sanitaires et économiques que le monde ait connu, faisant plonger le PIB de notre pays de 9 % en quelques mois», rappelle Thierry Millon.

Autre facteur conjoncturel masquant la terrible réalité des entreprises françaises : les assignations des créanciers, qui sont généralement à l’origine de 30 % des liquidations, ont disparu durant toute l’année 2020, souligne Altarès. Sur l’année, ces liquidations sont donc en retrait de 34 % (23 321 procédures). Ce triste réservoir d’entreprises sous perfusions va bien finir par se vider au fil de 2021, rencontrant immanquablement celles qui seront arriver au bout du bout de la survie.

Le plus dur reste à venir

Car sans les aides massives déployées depuis mars dernier, les précédents records de défaillances, proches de 65 000 (2009, 2013 et 2015), auraient été largement dépassés, en déduit Altares. Le directeur des études ne se fait aucune illusion : « Nous devons anticiper une forte augmentation du nombre de défaillances au regard de 2020 ; a minima un retour à la situation de 2019 (52 000) et probablement davantage si aux accidentés du Covid devaient s’ajouter un grand nombre des 20 000 entreprises épargnées de 2020 ».

Une consolation pour l’écosystème de l’après-vente, même si les carrossiers et plus encore, les concessionnaires qui souffrent avant tout de la chute du VN, sont particulièrement à la peine : l’année a été dure, mais bien moins que pour beaucoup d’autres secteurs. 2021 devrait donc voir les quelques 60 000 entreprises du secteur vivre de moins mauvais jours que bien d’autres…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur