A la Une Distribution & réparation

Groupauto, Gef’Auto, Partner’s, Precisium, etc., etc. : l’heure de la rationalisation chez AAG?

Depuis quelques semaines, les enseignes s’échangent entre distributeurs adhérents des différents groupements historiquement fédérés par Alliance Automotive Group France (AAG). Le groupement aux 1,2 milliard d’euros, aux 6 enseignes de distribution et 12 de réparation VL et PL en France, aurait-il enfin décidé de rationaliser l’ensemble, réseaux de réparation compris ?

La myriade d'enseignes de distribution et de réparation d'AAG France suffit à s'en convaincre : un peu de rationalisation ne ferait peut-être pas de mal...

La myriade d’enseignes de distribution et de réparation d’AAG France suffit à s’en convaincre : un peu de rationalisation ne ferait peut-être pas de mal…

Au terme de cette première année de pandémie, les entreprises en général comme celles propres à l’après-vente sont souvent soumises à des dilemmes pour les unes, à des opportunités pour les autres. Le dilemme, c’est l’affaiblissement qu’a provoqué la chute violente d’activité et qui peut accélérer la recherche nécessaire d’une revente ; à l’inverse donc, la crise devient une opportunité pour ceux qui sont en situation de s’agrandir en absorbant les premiers.

Transferts d’enseignes

Mais en observant les mouvements qui traversent en ce moment les distributeurs-stockistes adhérents des diverses enseignes fédérées par Alliance Automotive Group France, on constate plutôt une simple mais étonnante valse des panneaux qui s’accélère :

  • Genelec à Arras : ex-Partner’s, devenu Precisium depuis octobre ;
  • Couleur Industrie Auto à Clermont Ferrand : ex-Partner’s devenu Groupauto au 01/01/21 ;
  • Barrier à Tours : ex-Partner’s devenu Precisium au 01/01/21 ;
  • Geneve Occasions à Niort: passera de Partner’s à Precisium au 1/02/21 ;
  • Jacob Services à Le Creusot et Montceau Les Mines : passera de GEF’Auto à Precisium au 01/02/21 ;
  • Rafaillac Perigueux : Precisium racheté par Alliance Auto Industrie passera Groupauto au 01/02/21.

Dans ce récent festival de changement de couleurs, une seule (Rafaillac Périgueux) a une cession pour origine. Et ce n’est apparemment pas fini. Si nos informations sont bonnes, d’autres discussions sont en cours qui, là encore, devraient se traduire dans les semaine à venir par d’autres mutations significatives d’enseignes et non par des reventes.

Alliance Automotive Group France est-il entré en mouvement vers une rationalisation de ses (trop) nombreuses enseignes ? La question n’est pas nouvelle pour ce “groupement de groupements” où la variété des enseignes rassemblées implique des diversités de tailles et de cultures historiques. Cette profusion d’enseignes et d’images sont de moins en moins compatibles avec la nécessaire rationalisation qui s’impose à toute la distribution de pièces et de services.

Rationalisation en distribution comme en réparation ?
Vincent Congnet devient directeur des réseaux de distribution comme de réparation.

Vincent Congnet devient directeur des réseaux VL de distribution comme de réparation.

Autre indice d’une possible volonté de réduire la variété de réseaux conduit par AAG, cette récente nomination de Vincent Congnet, jusqu’alors directeur des réseaux de réparation. En devenant directeur des réseaux VL, il assume dorénavant une fonction plus large qui ajoute les enseignes de distribution à celles de réparation. Il est à ce titre l’homologue de Jérôme Brunner, un ex-Valeo qui vient de succéder à Jean-François Bernard à la tête des réseaux PL, là encore dans un rôle d’animation de la distribution comme de la réparation.

Autre mouvement récent : Arnaud Ledun, ex-responsable du développement réseaux AAG, devient directeur des grands Comptes AAG. Et là encore, la réorganisation de AAG devrait continuer…

Tous les trois reportent à Laurent Attal, directeur commercial AAG France.

D’un côté, des enseignes qui se regroupent et de l’autre, des directions opérationnelles qui concentrent distribution et réparation. Alliance Automotive Group vient-il d’ouvrir un grand chantier de regroupement de ses enseignes ? Les gains à en attendre en terme de coûts de fonctionnement et d’efficacité pourraient bien le justifier…

Tailles critiques

L’urgence s’impose peut-être plus encore en réparation VP. 10 enseignes pour 2 487 ateliers revendiqués, cela fait une moyenne, en excluant la double enseigne Top Garage Classic, de 249 adhérents par réseau ; même Top Garage, le plus dense de ces réseaux, n’atteint pas les 1 000 adhérents. Au pays des 34 000 communes avec des concurrents rassemblant plus de 2 000 adhérents sous une même enseigne (tels AD ou Eurorepar Car Service), on peut sûrement faire mieux, surtout à l’heure où les apporteurs d’affaires demandent quantité et qualité aux réseaux multimarque…

Comme d’habitude, nous vous tiendrons au courant…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar