A la Une Digital

Yakarouler : l’heure de vérité

C’est le mois de tous les possibles pour Yakarouler, le 3ème acteur français de la vente de pièces en ligne mis en redressement judiciaire depuis début février. L’heure de vérité approche qui révèlera qui attendai(en)t peut-être le meilleur moment pour mettre la main sur ce site aux réels et multiples talents commerciaux et digitaux…

Yakarouler n'est pas seulement un nom, un histoire, un site, un entrepôt et un chiffre d'affaires. C'est aussi une belle usine à innovations digitales...

Yakarouler n’est pas seulement un nom, un histoire, un site, un entrepôt et un chiffre d’affaires. C’est aussi une belle usine à innovations digitales…

Malmené par un crise sanitaire doublée d’investissements aussi lourds que nécessaires, Yakarouler entrait en redressement judiciaire le 3 février dernier. Logiquement, l’appel à repreneur vient d’être formalisé par la Selarl (société d’exercice libéral d’administrateurs judiciaires) Baronnie-Langet de Créteil. Les candidats-repreneurs savent maintenant qu’ils ont jusqu’au 19 mars prochain pour se présenter à cet administrateur judiciaire en charge du dossier. Et pour lui faire leur meilleure offre de reprise.

L’heure de vérité approche donc pour ce site à la fois innovant, phygital, actif et parfaitement opérationnel. Lily Poprawski, directrice générale du 3ème pure-player français, rappelait fin janvier dans nos colonnes que « la société s’est dotée aujourd’hui d’une technologie qui fait bien des envieux dans sa profession. Yakarouler est probablement l’un des plus performants et des plus rapides parmi les grands pure-players européens de la pièce auto. Il est capable d’interagir en quelques secondes, dispose d’une liberté totale dans la gestion de son catalogue et de ses tarifs, le tout doublé d’une rare capacité à acheter au meilleur prix en temps réel ».

Qui sortira du nombre ?

L’administrateur judiciaire va évidemment rappeler Yakarouler au bon souvenir des acteurs du secteur. Tout particulièrement à ceux qui se sont déjà intéressés à ce dossier confié il y a plus d’un an à une banque d’affaires. Sans doute va-t-il aussi se pencher sur les désirs obscurs de quelques fournisseurs ayant laissé filer les créances du site dans des proportions surprenantes.

Parmi cette petite foule bigarrée de prétendants mêlant simples curieux, poissons-pilotes et candidats masqués, les jours qui viennent verront quel(s) candidat(s) se décide(ront) à transmettre une lettre d’intérêt et un pedigree crédible, assortis de l’habituelle engagement de confidentialité, afin d’accéder à la rituelle “data room” permettant d’étudier finement le dossier Yakarouler.

On saura peut-être enfin qui attendait vraiment la meilleure heure pour mettre la main sur les quelque 25 millions d’euros encore réalisés par l’entreprise durant l’exercice 1er avril 2019-31 mars 2020, dont 3 millions annuellement générés par son magasin historique de Thiais. Et qui viendra sauver le plus de postes possible parmi les 36 salariés.

Comme d’habitude, nous vous tiendrons au courant…

3 commentaires concernant “Yakarouler : l’heure de vérité”

  1. Une société qui va mal depuis quelques années. Une très mauvaise gestion financière mêlée à de mauvaises prises de décisions. L’argent était bien là mais n’allez sûrement pas dans la bonne caisse. Il est clair que la satisfaction clients n’était pas prise en compte. Société très mal honnête avec des systèmes informatique très peu réactifs contrairement à ce que la directrice générale peut dire.

  2. @ Robert
    excellent avis sur cette article : vous êtes élogieux avec une société malhonnête qui joue avec l’argent de ses clients depuis plusieurs années : allez voir la quantité délirantes de demandes des recours pour non remboursements sur quechoisir.fr et 60 millions de consomateurs, allez voir les avis écœurés des clients sur trustpilot, et on verra si la vitrine est aussi belle que dans votre article tristement positif…

  3. vous êtes très gentil avec yakarouler comme d’habitude quand je vois les critiques que vous avez écrit sur Webdealauto lors de sa reprise par Nps société qui n’a jamais fait défaut à ses clients qui n’a jamais était mise en redressement …C’est incroyable de ne pas prendre en compte les milliers de clients qui attendent un remboursement de la part de yakarouler, les fautes de gestions qui ont attiré les foudres de ses investisseurs il y à quelques années c’est pitoyable cette impartialité . Yakarouler ne vaut pas mieux qu’oscaro dépense dans les mots clés à outrance et après on termine à la casse au tribunal ou repris par un fournisseur qui ne veut pas s’asseoir sur une dette !!!!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 1,75 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur