A la Une Distribution

LKQ Corp. : recul des ventes mais hausse du bénéfice, des marges et rebond européen

La pandémie et ses effets sur les marchés étant mondiaux, rien de surprenant à voir LKQ Corporation finir 2020 sur un chiffre d’affaires planétaire en recul de 7 %. Mais les investisseurs, les analystes et la Bourse ne lui en tiennent pas rigueur, logiquement hypnotisés par un bénéfice en hausse de 18,1 % et des résultats européens presque flamboyants…

Vu le rebond concomitant du cours de Bourse de LKQ Corporation, les tous récents résultats 2020 publiés comblent les investisseurs...

Vu le rebond concomitant du cours de Bourse de LKQ Corporation, les récents résultats 2020 publiés comblent les investisseurs et rassurent sur la résilience du géant américain de la pièce…

Bien sûr, la pandémie n’a pas plus épargné les États-Unis que l’Europe. LKQ Corporation, maison-mère de LKQ Europe, vient de le confirmer. Le groupe publie un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars (2,48 milliards €) au quatrième trimestre (en baisse de 1,9 % d’une année à l’autre) pour un cumul annuel de 11,6 milliards de dollars (9,59 milliards €) soit -7 % sur 12 mois. Concernant les seules pièces et services, le recul est de -5,2 % pour les trois derniers mois 2020 et le reflux annuel, de -7,6 %.

Bénéfices en hausse

Mais cela n’a guère dû troubler les investisseurs et les actionnaires du géant mondial de la pièce qui ont constaté un bénéfice en hausse de 777 millions de dollars en 2020 contre 736 millions en 2019 (644 millions € contre 608,6 millions en 2019). La Bourse a d’ailleurs salué la performance par une flambée de l’action (voir graphique ci-dessus) qui finissait la journée à près de +5 %.

Autre motif de satisfaction : une trésorerie disponible portée à 1,3 milliard de dollars et un EBITDA spectaculaire en Amérique du Nord de 16,8%. L’Europe a achevé un second semestre solide avec un EBITDA plus modeste de 8,9 %, mais au-dessus de la prévision de 8 à 8,5 % espérée en septembre 2020 (voir encadré).

Un dernier trimestre en or

Dominick Zarcone, président du groupe, s’est félicité des réductions de coûts mises en œuvre durant 2020 pour amortir l’impact de la pandémie sur les ventes. « Malgré les vents contraires auxquels nous avons été confrontés tout au long de 2020, nous avons été en mesure d’atteindre nos objectifs opérationnelles consistant à accroître la rentabilité, les marges et la trésorerie disponibles ». Ce sont « des leçons que nous continuerons d’appliquer en 2021 et au-delà ». Le genre de promesse qu’entendent avec gourmandise analystes et actionnaires…

Ces derniers n’ont sûrement pas raté cette encourageante tendance : « De toute l’histoire de la société, le quatrième trimestre 2020 a généré le deuxième bénéfice trimestriel le plus élevé et le meilleur bénéfice jamais enregistré », s’est-il réjouit.

Souriante Europe

Dernier motif de satisfaction et non des moindres concernant la part européenne de LKQ : l’année du Vieux Continent s’est terminée sur un chiffre d’affaires de 4,557 milliards € contre 4,886 en 2019 (-5,9 %) pendant que l’activité américaine reculait (accessoires compris) de presque 8 %, avec 5,097 milliards € contre 5,539 en 2019 (6,141 milliards de dollars contre 6,673).

Mieux : au 4ème trimestre, LKQ Europe a même réussi à inverser la tendance avec presque +0,6 % (1,190 milliard € contre 1,183 milliard en 2019)…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction