A la Une Digital

Le devis en ligne n’est plus une option

On savait la recherche d’un garage et la prise de rendez-vous au cœur des nouvelles habitudes de consommation. Mais la dernière étude consommateur de Vroomly, même s’il est fatalement un peu partisan, révèle que le devis en ligne n’est plus une option…

Sans surprise, la tendance à la digitalisation du consommateur – urbains comme ruraux, jeunes et moins jeunes – a été largement amplifiée par la crise sanitaire. L’étude Vroomly menée par le cabinet Poll&Roll en début d’année sur un millier d’automobilistes révèle ainsi que 82 % des automobilistes passent par un garage pour l’entretien de leur véhicule et qu’ils sont un peu plus d’un sur deux à préparer leur visite sur Internet.

Accélération de la percée du Web

Trois raisons au choix de ce canal : connaître le prix d’une prestation, se renseigner sur une panne ou trouver un garage. Et alors qu’en 2016, à peine 4 % des Français prenaient rendez-vous en ligne (source : GiPA), aujourd’hui c’est 12 % des personnes interrogées et même 25 % chez les Franciliens. Et cela, suite à leur consultation en moyenne de 2,5 sites.

Être présent sur Internet n’est donc plus une option. « Il est devenu impératif de ​multiplier les canaux d’acquisition : plateforme de réservation en ligne, Facebook, Google My Business », explique Alexis Frèrejean, CEO de Vroomly. « On note également qu’un Français sur deux a déjà renoncé à se rendre chez un professionnel faute de trouver des informations en ligne », complète Benoît Yèche, directeur marketing de la plateforme d’intermédiation.

Prédominance de l’avis client

Mais l’étude a fait ressortir une rupture importante dans l’attente des consommateurs : aujourd’hui 90 % des automobilistes réclament un devis en ligne. « Ils veulent un prix en 5 minutes, or la majorité des sites ne peuvent pas répondre à cette attente », remarque Benoît Yéche, qui en profite pour vanter la qualité du deviseur Vroomly.

Enfin, dernier enseignement intéressant : la réputation et la notoriété d’une marque, jusque-là fondamentales pour le choix d’un atelier, n’est plus le premier levier de sélection. « Aujourd’hui, ​ce sont les avis qui priment pour 75 % des automobilistes. » Une bonne nouvelle pour les garages indépendants à condition qu’ils se surexposent sur le Net et surtout qu’ils surveillent et soignent leur e-réputation.

D’ailleurs, Vroomly va animer un webinaire sur le sujet le 15 mars prochain. Prémices de nouveaux services proposés par la plateforme ?

Caroline Ridet

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur