A la Une Digital

Yakarouler : le suspense continue…

Il faudra probablement attendre mai pour connaître le destin de Yakarouler, le 3ème site français de vente en ligne, en redressement judiciaire depuis le 3 février. La date initiale de clôture des candidatures, initialement fixée au 19 mars, a été repoussée à mi-avril pour laisser le temps au temps. Et dans ce type d’affaire, il n’est pas rare qu’un mois de plus soit nécessaire pour finaliser un projet de reprise en bonne et due forme…

En attendant, une chape de silence s’est solidement installée sur l’entreprise. Une quasi-certitude toutefois : à grand coup de coupes budgétaires et d’actions commerciales, le site semble revenu à l’équilibre financier. Une démonstration de rentabilité logiquement voulu pour convaincre d’éventuels repreneurs. D’ailleurs, des fournisseurs initialement échaudés reviennent…

Trop de rumeurs…

Difficile en revanche de savoir qui peut vraiment s’intéresser à l’entreprise de Thiais (94). Seules de très peu fiables rumeurs vont bon train, sans que quiconque ne vienne ou ne veuille confirmer ses réelles intentions.

Et il y en a pour tous les goûts : tantôt un réseau, ou un équipementier, un ou deux acteurs du retail, un ou deux autres de l’univers plus traditionnel de la pièce… Sans oublier bien sûr un ou deux autres pure-players dont bien sûr Inter Cars, le Polonais qui est aussi fournisseur de Yakarouler et notablement intéressé par la France.

Mais entre les simples curieux, les concurrents intéressés (qui sont aussi, parfois, créanciers de l’entreprise) ou ceux qui, sur le papier au moins, auraient effectivement intérêt à ajouter une corde digitale à leur offre ou à consolider celle qu’ils ont déjà, difficile de dégager une tendance. Encore moins de parier sur un nom…

Pendant le redressement, les travaux continuent…

Tout ce que peut confirmer Lily Poprawski, qui continue d’accompagner le site, c’est qu’en attendant, Yakarouler continue ce qu’il sait faire le mieux : travailler le cœur de son réacteur digital pour, là encore, rester opérationnel. Et peut-être même séduisant. Car dans l’atelier Geek où excelle Yann Gyssels, le fondateur du site, les idées continuent à fuser. Telle celle-ci : une connexion directe vers les stocks des fournisseurs qui permet d’adapter quasi-instantanément, la dispo et le prix de vente. Ça a l’air simple et évident, mais c’est plutôt inédit et utile, surtout en ces temps industriellement troublés où les disponibilités sont incertaines.

Avec un tel développement, le site peut se permettre d’ajuster, en temps réel, le prix d’une promo en fonction des volumes de vente réellement dispos et de l’environnement concurrentiel en perpétuel ajustement qu’est l’univers du e-commerce. Une réactivité et une agilité qui pourraient même, au-delà du seul site Yakarouler, venir s’implémenter dans le business de la pièce où les ajustements de ce type se font au mieux tous les deux ou trois jours. Et le plus souvent, sur du déclaratif quand l’outil digital développé par Yann Gyssels permet d’aller vérifier la réelle dispo du moment.

Encore deux mois, donc, avant de connaître celui qui s’offrira les atouts et les outils digitaux de Yakarouler…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 1,50 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar