A la Une Exclusif

Fissures entre Axa et les spécialistes du vitrage

Les litiges opposant Axa et les réparateurs de vitrage non agréés se multiplient, suite à la mise en place d’un nouveau dispositif sur le bris de glace. L’assureur a, en outre, défini une procédure spécifique contournant la cession de créance et imposant les tarifs aux professionnels.

Extrait d'un document interne d'Axa relatif à la mise en place de son dispositif dédié au bris de glace.

Extrait d’un document interne d’Axa relatif à la mise en place de son dispositif dédié au bris de glace.

Le nouveau dispositif bris de glace d’Axa repose sur la mise en place de l’outil de prise de rendez-vous en ligne Selfcare et d’une plateforme bris de glace dédiée, Axa BDG. Par ces biais, les assurés sont d’abord incités à s’orienter vers des réparateurs agréés tels que A+Glass, Carglass, France Pare-Brise ou Mondial Pare-Brise.

Une centaine de dossiers de litige

Si malgré tout ils choisissent une autre enseigne ou un autre garage, l’outil de chiffrage de l’assureur, Certiglass, indemnise le client à hauteur d’un prix reposant sur un calcul jugé opaque par la FFC. Celui-ci reprend le barème constructeur (ingrédients, tarifs et temps de réparation), associé au « coût de main-d’œuvre égal aux meilleures conditions économiques locales »…  Et ce, sans tenir compte de la liberté du taux horaire des réparateurs, pourtant garantie par la loi. Bémol : Axa préconise « le tarif horaire public le plus élevé de nos partenaires ».

Résultat : plus d’une centaine de dossiers de litiges s’accumulent sur le bureau de la FFC à cause de cette nouvelle procédure non contractuelle mise en place par Axa depuis mars 2020. Son objectif affiché est de favoriser la réparation plutôt que le remplacement et de lutter contre «les abus» de certaines enseignes de vitrage attirant leurs clients avec cadeaux et rachats de franchise. La procédure de cession de créance est aussi explicitement visée, Notamment dans la documentation interne de l’assurance (émise avant l’entrée en vigueur de la loi DADDUE).

La riposte se met en place

Depuis le lancement de ce dispositif, de nombreux réparateurs – enseignes non-agréées, agents, etc. – se voient donc opposer une fin de non-recevoir aux cessions de créance présentées à l’assureur. Après ce refus, ils doivent recourir à une procédure aussi lourde que longue : injonction de payer par voie d’huissier, puis recours à une ordonnance de recouvrement émise par le tribunal de commerce…

« Beaucoup de réparateurs se découragent en route et ne vont pas au bout de leur démarche. A la fin, l’assureur fait des économies sur leur dos », déplore Christophe Bazin, secrétaire général des réparateurs de la FFC. Le syndicat professionnel compte bien aller jusqu’au bout pour défendre le mécanisme de la cession de créance, qu’il préconise au travers de sa plateforme Tribu. Parallèlement, des enseignes spécialisées dans le vitrage sont aussi déterminées à défendre cet outil jusque devant les tribunaux.

L’application de la loi DADDUE fixant la procédure de cession de créance pourrait amener Axa à revoir sa position. Interrogé à ce sujet par Zepros Après-Vente Auto, l’assureur n’a pas encore répondu à nos questions.

Comme d’habitude, nous vous tiendrons au courant…

10 commentaires concernant “Fissures entre Axa et les spécialistes du vitrage”

  1. On voit bien que vous n’êtes pas au courant de ce qu’est un cahier des charges demandé par les constructeurs!
    C’est ce respect du cahier des charges qui fait que c’est une pièce d’origine!
    Tout manquement à ce fameux cahier des charges déclasse de facto
    la pièce qui n’est donc plus d’origine constructeur ce qui veut dire que la pièce est vendue de moins en moins chère en fonction de ses défauts de fabrication!
    Croyez vous qu’un fabricant fabrique 100% de ses pièces 100% conforme au cahier des charges d’un constructeur?
    Serai-t-il idiot pour vendre une pièce 20 ou 30 % moins cher parce que vous vous appelez Carglass ou autre, quand un constructeur vous en achète x fois plus.
    Il faut retourner à l’école de commerce pour en apprendre les bases.

  2. De la pièce constructeur, lol, aucun constructeur ne fabriquent les pare brise ou vitre et il n’y a pas 50 fabricants donc tout le monde monte la même chose entre agréé ou non.

    La différence est sur la remise sur pièce et le tarif MO, l’un facture tout à plein pot et l’autre se retrouve avec un taux horaire raz les pâquerettes et 50% de remise sur le pare brise avec un tarif kit colle plafonné plus le prêt de la voiture et nettoyage de la voiture, l’un se gave mais voit ses clients détournés et l’autre mange du sable…

  3. En tant qu’ancien artisan carrossier je ne facturai et posai que des pièces d’origine constructeur avec des prix fixer par les constructeurs.
    Dans ce cas le travail correspond à la première monte avec la qualité mais aussi le prix la pièce d’origine.
    Quand vous travaillez dans ces conditions que trouvez à redire si ce n’est le prix sur lequel vous n’avez aucune influence.Le temps de la main d’œuvre étant fixer lui aussi par les constructeurs.
    Dans tous les autres cas le degré de qualité de la pièce est forcément moindre et le prix aussi.
    Ce qui laisse de la marge pour faire des cadeaux!
    Que celui qui croit que le cadeau est gratuit dans un monde à économie capitaliste, il faut vite qu’il se réveille.
    Tout comme les un mois ou deux gratuit en échange de la signature d’un contrat auto et où maison.

  4. Bonjour à la lecture de vos commentaires
    Vous êtes-vous renseigné par les prix prohibitifs des hors réseaux, comment voyez-vous qu’ils offrent des iPad et autre console s?
    Il était normal que Axa réagisse.
    Les clients viennent chercher des cadeaux au détriment de l’assurance et qui va payer au bout du compte … le client par une augmentation de redevance.

    Les réseaux agréés sont mis en avant car ils s’engagent à respecter des normes qualitatives, de part leur agrément en échange de quoi les réseaux ont l’obligation de faire une remise à l’assurance.

    Si les réseaux crient au scandale ou tout autre garagiste … libre à vous de prendre l’agrément , pourquoi vous ne le faites pas .

    Faites donc différent devis pour la même prestation et faites vous meme le comparatif entre des réseaux ou garage agréer et des indépendants qui offrent des cadeaux …. vous comprendrez par vous même .

    • Bonjour, je fais partie d’un réseau non agréé et je peux vous garantir que je suis beaucoup moins cher que certains agréés de mon secteur. Les offres proposées telles que la franchise offerte sont faites au détriment de ma marge. je respecte les tarifs constructeurs et les temps de main d’œuvre, ma main d’œuvre est plus chère c’est la seule différence mais cela se justifie par la qualité du travail. En effet j’étais avant dans un réseau agréé où on est obligés de faire du volume pour être rentable et ce au détriment de la qualité. Pour Axa ils perdent un temps monstre et gaspillent du pognon de leurs assurés pour mettre en place des procédures dont ils connaissent l’issue finale tout cela pour faire plaisir à leur grand partenaire historique de la réparation et non pour le confort de leurs assurés…

  5. quand on voit des offres qui proposent des tablettes IPad pour un parebrise remplacé, faut pas s’étonner après que les assureurs se défendent… Alors qu’il faudrait que le BDG revienne dans les carrosseries, là aujourd’hui avec les acteurs qui jouent plus sur les cadeaux que sur le travail bien fait, on en est loin …

  6. TOUJOURS DANS LES BON COUPS LES ASSURANCES
    REPARATEURS LE DROIT DE CREVER LA GUEULE GRANDE OUVERTE (PARE BRISE PIECES OCCASION …..)
    MERCI

  7. ce que fait axa et les autres assurances s’appelle un détournement de clientèle, quand un de nos client déclare un sinistre, l assureur l’oblige à aller dans un garage agréé cela m’est arrivé souvent, alors mes clients viennent me voir pour me dire ce que leur assureur leur a dit, et leur dit qu’ils seront obligés d’avancer les frais et qu’ils n’ auront pas de véhicule de prêt, alors le client par peur d’avancer les frais part chez un garage agréé, je trouve cela inadmissible car on prête gracieusement des véhicules neufs à nos clients, et ils n’avancent pas les frais, ils laisse un chèque de caution et nous l’encaissons lorsqu’il a été remboursé ,il faut que cela cesse car cela s’appelle du détournement de clientèle, j’ai fait un courrier à tous mes clients leur expliquant le mécanisme et qu’ils ne se laissent pas influencer par leur assureur.

  8. Bonjour, vous avez raison il faut se battre contre tous ces agréments qui portent tort aux petits garagistes.

  9. Axa n’est pas le premier assureur pour rien!
    Peut-être qu’il faudrait informer les clients et inciter au boycott.
    Certes le pourcentage que cela représenterait ne serait pas énorme mais peut-être suffisant pour mettre Axa et les autres assurances en alerte.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar