A la Une Observatoire hebdo AM Today/EBP MéCa

Activité MRA 21èmesemaine 2021 : un +50,4% en trompe-l’œil

Si la semaine du 10 au 16 mai dernier était faussement catastrophique, l’Observatoire Hebdomadaire d’Activité AM Today EBP Méca souligne que la semaine allant du 17 au 23 s’est avérée, pour les mêmes raisons, artificiellement dynamique. De quoi prédire hélas un bien piètre mois de Mai 2021 pour l’activité des ateliers MRA. Il sera peu utile au rattrapage qu’espère toujours l’après-vente sur le retard accumulé en 2020…

(*) Ces spectaculaires progressions hebdomadaires sont artificiellement dopées par des semaines de référence 2020 et 2021 amputées toutes deux de 2 jours d'activité ateliers par le pont de l’Ascension. Elles compensent peu ou prou les reculs tout aussi hypertrophiés constatés, pour la même raison, la semaine précédente...

(*) Ces spectaculaires progressions hebdomadaires sont artificiellement dopées par des semaines de référence 2020 et 2021 amputées toutes deux de 2 jours d’activité ateliers par le pont de l’Ascension. Elles compensent peu ou prou les reculs tout aussi hypertrophiés constatés, pour la même raison, la semaine précédente…

La semaine dernière, nous titrions « Surtout, pas de panique » en commentant les chiffres apparemment catastrophiques de la précédente livraison de l’Observatoire Hebdomadaire d’Activité des MRA d’AM Today/EBP MéCa. Il révélait -et soulignait d’ailleurs- les faux reculs hebdomadaires artificiellement provoqués par l’impact que venait d’avoir sur l’activité des ateliers des MRA les 2 jours chômés du pont de l’Ascension, autant d’ailleurs en 2021 (-28,4 %) d’une semaine sur l’autre qu’en comparaison de la même semaine de 2020 (-33,9 %).

Toutes choses étant égales par ailleurs, l’Observatoire nous a cette fois-ci demandé, à l’inverse, de ne pas nous emballer en découvrant une activité-atelier bondissant de +50,4 % d’une semaine sur l’autre et de +33,6 % par rapport à la même semaine de 2020.

Car cette semaine 21 (du 17 au 23 mai) était travaillé 5 jours pleins quand la précédente était amputée de deux jours consacrés au traditionnel pont de l’Ascension. Et comme ce dernier intervenait une semaine plus tard en 2020, la comparaison d’une année sur l’autre de cette semaine 21 a bénéficié du même effet trompe-l’œil.

Vers un décevant mois de mai 2021

Cela posé, l’Observatoire constate que « le faux recul de la semaine 20 est largement compensé par la fausse progression de la semaine 21 ». Mais il ne s’en réjouit pas longtemps. Car « à une semaine de sa fin, Mai restait encore sur le même trend que son homologue de 2020 pourtant peu faste », souligne-t-il. L’an dernier en effet, Mai avait été amputé de ses 10 premiers jours encore sous confinement et pénalisé en outre « par un 1er et 8 mai qui tombaient le vendredi en 2020 contre le dimanche en 2021 », rappelle-t-il.

Du coup, l’Observatoire n’est pas loin d’annoncer un mois de Mai blanc qui n’aura probablement pas apporter de pierre à l’édifice du rattrapage entamé durant les 4 premiers mois de l’année 2021 (voir graphique ci-dessous). Après avoir rappelé que le lundi de Pentecôte du 24 mai 2021 n’aura guère arrangé les choses, il constate qu’à une semaine de sa fin, Mai 2021 était encore en retard de -18,6 % sur le pourtant peu prolixe Mai 2020.

Mai peu utile au rattrapage espéré

Plus inquiétant encore : alors que le cumul des 4 premiers mois de l’année constataient une progression de +32,8 %, les mauvaises 4 premières semaines de Mai font reculer le chiffre de plus de 7 points en le ramenant provisoirement à seulement +25,4 %. « Il faut bien sûr attendre encore les résultats de la 5ème et dernière semaine de Mai 2021 pour pouvoir le comparer pleinement à celui de 2020, tempère-t-il ». Mais sans se faire d’illusion. « Les premières tendances qui remontent encore des DMS des 300 MRA panélisés par EBP MéCa ne font guère espérer de miracle ».

Prompt à vouloir malgré tout voir le verre à moitié plein, l’Observatoire rappelle que même potentiellement minorée, la progression reste toujours bonne à prendre après une année 2020 catastrophique. Mais il n’oublie pas que « cela reste notoirement insuffisant pour compenser le recul que 2021 enregistre encore sur l’année 2019 »…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur