A la Une Observatoire hebdo AM Today/EBP MéCa

Activité MRA : un triste mois de mai à +6,7% seulement

Ce mois de mai 2021 n’a guère fait d’étincelles dans les ateliers. Sa dernière semaine (24 au 30 mai), affiche un recul de -17,1 % par rapport à la précédente et même de -23,2 % sur son homologue de 2020. Elle solde ainsi, sans panache, un mois à +6,7 % seulement. Du coup, le cumul d’activité 4 mois qui atteignait +32,8 % fin avril retombe à +27,6 % fin mai. A juin maintenant d’effacer ce bien terne 5ème mois de l’année…

(*) Les baisses enregistrées en cette dernière semaine de mai est en partie à relativiser: du fait du lundi de Pentecôte (le 24 mai en 2021 contre le 1er juin en 2020) la semaine 2021 compte un jour ouvrable de moins qu'en 2020.

(*) Les baisses enregistrées en cette dernière semaine de mai sont en partie à relativiser: du fait du lundi de Pentecôte (le 24 mai en 2021 contre le 1er juin en 2020) la semaine 2021 compte un jour ouvrable de moins qu’en 2020.

Décidément, la valse des jours fériés d’une année sur l’autre -et tout particulièrement en ce très représentatif mois de mai en la matière- rend les analyses périlleuses. Car cette semaine encore, comparaison n’est pas raison. Mais bien sûr, l’Observatoire d’Activité Hebdomadaire des MRA d’AM Today/EBP MéCa ne s’est pas laissé piéger. En nous livrant ses chiffres de la 22ème semaine 2021, il nous rappelle aussi que le 24 mai de cette année étant le lundi de la Pentecôte, il manque un jour ouvrable (soit environ 20 % d’activité hebdomadaire) par rapport à sa pleine semaine-sœur de 2020.

Et comme le lundi de pentecôte 2020 intervenait le 1er juin, il nous prévient déjà que la semaine prochaine, l’analyse de la première semaine de juin comparera 5 jours d’activité 2021 contre 4 en 2020…

Mais quand bien même cette 4ème semaine de mai était amputée d’une journée ouvrable, on comprend en un clin d’œil qu’elle n’a guère été brillante. Avec -23,2 % par rapport à son homologue de 2020 et -17,1 % par rapport à la précédente semaine de 2021, il n’y a guère de quoi appeler la famille !

un vilain mois de mai

Elle solde ainsi un mois de mai 2021 qui ne restera pas dans les anales comme le montre le tableau mensuel ci-dessous. Alors qu’avril dernier a su bondir de +160,3 % (avec c’est vrai l’excuse du confinement en 2020), Mai vient d’afficher un bien contre-performant +6,7 %.

Et il n’a guère d’excuse. Il n’a pas su bénéficier des 1er et 8 mai tombant cette année un samedi (contre le vendredi en 2020) sans pouvoir invoquer les ponts de l’Ascension se sont compensés d’une année sur l’autre durant les deux semaines 20 et 21. Un +6,7 % d’autant plus navrant que la fin du 1er confinement avait plombé les 10 premiers jours de mai 2020…

A juin maintenant de faire le boulot

Ceux qui comptaient sur Mai pour réduire encore le retard d’activité cumulé durant 2020 l’auront compris en regardant le tableau mensuel ci-dessous. Ce triste 5ème mois de l’année pour les ateliers vient même de faire reculer de 5 points le gain qui progressait régulièrement depuis le début de l’année. Les encourageants +32,8 % cumulés fin avril retombent ainsi à +27,6 % à fin mai.

Tous les espoirs se tournent maintenant vers un mois de juin plein de promesses. La préparation des vacances d’été qui se dérouleront cette année encore majoritairement en France devrait commencer à remplir les ateliers de bonnes et porteuses révisions. Si bien sûr une 4ème vague ne vient pas gâcher la fête qui a commencé sur ces terrasses et dans ces restaurant que nous avons tous tant de plaisirs à retrouver. N’oublions pas de sortir masqués !

 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur