A la Une Distribution

Flauraud revoit ses plans…

Décidément la transformation n’est pas un long fleuve tranquille pour la filiale rechange indépendante du Groupe Emil Frey. Le distributeur auvergnat renonce à son PSE initial… pour proposer aux salariés d’ici juillet un nouveau plan plus light.

Nouvel épisode pour la mutation du distributeur. La direction de Flauraud a renoncé début juin à présenter son plan de sauvegarde de l’emploi avec réorganisation, indique notre confrère La Montagne. Selon les représentants syndicaux, la direction a reculé de crainte de ne pas voir accepter l’autorisation de la direction du travail. En cause, selon eux, l’absence de transparence sur la situation financière de son actionnaire (Emil Frey) qui serait trop florissante pour « attester de la réalité du motif économique invoqué ».

Le dénouement de cette première étape n’est pas surprenant au vu du chemin qu’avait pris la négociation avec les représentants des salariés du projet de transformation du groupe. 

Retour sur image

Pour rappel, en janvier dernier, Olivier Guillaume, DG de Flauraud présentait aux 467 salariés et au CSE (Comité social et économique) son plan de transformation de l’entreprise de distribution. (Olivier Guillaume, « Sans transformation, pas de vision nationale pour Flauraud » . En avril, les représentants des salariés dénonçaient ce plan qui devaient déboucher sur 112 suppressions de postes et la fermeture de six magasins. À l’époque, Olivier Guillaume pensait encore pouvoir convaincre en arguant : optimisation, amélioration des process et des services ainsi que création d’une petite cinquantaine de postes sur des métiers nouveaux (Flauraud : Les syndicats dénoncent, Olivier Guillaume répond). Mais le DG n’a pas pu faire l’économie d’une grève. (Flauraud en grève : «être respectés et écoutés»)

Nouvelle proposition en juillet

Lors des multiples échanges avec Zepros, Olivier Guillaume avait insisté sur l’importance pour le groupe d’obtenir l’aval du CSE pour lancer le plan. Il affirmait ne pas souhaiter passer en force. Le distributeur devrait donc présenter en juillet un nouveau projet moins drastique. « Un plan de réorganisation moins performant qui aura pour conséquence un redressement plus lent de l’entreprise », aurait-il averti les salariés. 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur