A la Une Convergence

Accord Stellantis-Feu Vert : quand la pièce d’origine s’invite chez les indépendants…

Le groupe automobile Stellantis, par le biais de son enseigne de distribution Distrigo, devient fournisseur du réseau de centres auto Feu Vert qui renforce son accès 360° aux pièces du constructeur… et invente même le premier forfait prémium « pièces d’origine » dans la réparation indépendante !

Sylvie Layec, senior vice-president sales & marketing, global Pièces et Services du groupe Stellantis, et Thierry Sinquin, président-directeur général du groupe Feu Vert

Sylvie Layec, senior vice-president sales & marketing, global Pièces et Services du groupe Stellantis, et Thierry Sinquin, président-directeur général du groupe Feu Vert.

Une nouvelle digue séparant la rechange indépendante de la rechange constructeur vient de tomber : le groupe Stellantis et le réseau de centres auto Feu Vert viennent d’annoncer la signature d’un accord commercial. Les relations entre les pièces de l’un et les ateliers de l’autre existaient certes déjà. Les centres autos pouvaient jusqu’ici, individuellement, s’approvisionner auprès d’une plaque Distrigo en local pour un dépannage.

Révolution cultu(r)elle

La première vraie nouveauté de l’accord, c’est que désormais tout le réseau -et la centrale d’achat de Feu Vert- bénéficient d’un accord en central. « Il a été conclu dans une optique de meilleure performance d’approvisionnement », se félicite Thierry Sinquin, président-directeur général du groupe Feu Vert. Et ce, sur l’ensemble de l’offre Distrigo et pour l’ensemble des marchés où Feu Vert est présent à savoir la France, l’Espagne et le Portugal. Soit 450 centres au total dorénavant desservis par les 38 plaques françaises Distrigo (auxquelles s’ajoutent les 80 Distrigo relais), 20 plaques espagnoles (et 80 relais), et les 3 plaques lusitaniennes.

L’autre nouveauté prend cette fois des airs de révolution cultu(r)elle ! Car cet accord permet à Feu Vert de devenir ainsi la première enseigne de la réparation indépendante dans l’histoire de l’après-vente française à proposer, avec la bénédiction officielle du constructeur, de la pièce de rechange d’origine ! L’occasion d’ailleurs pour Feu Vert de lui offrir en retour une très respectueuse place de choix : un nouveau super-forfait de prestation Prémium (voir encadré ci dessous).

Gagnant-gagnant

Les deux signataires de l’accord y trouvent leur compte. La capillarité du réseau de distribution du groupe Stellantis a été un facteur-clé pour l’enseigne Feu Vert. « Cet accord s’inscrit dans une dynamique globale de croissance à l’international », commente Sylvie Layec, senior vice-president sales & marketing global Pièces & Services du groupe Stellantis.

D’autres accords de ce type sont donc vraisemblablement amenés dans un futur proche à être conduits. Elle poursuit : « A travers notre stratégie de one-stop-shop, nous sommes aujourd’hui en mesure de répondre à plus de 70 % des besoins d’un réparateur, mais notre ambition est de parvenir à atteindre rapidement une couverture de 90 % de ses besoins, notamment avec une offre en outillage et équipement de garage. »

Une première, mais pas une dernière

Au-delà de cette petite révolution, le catalogue Distrigo s’avère pour Feu Vert un levier pour élargir son champs d’action : « grâce à ce rapprochement, nos centres vont également pouvoir réaliser de nouvelles prestations, impossibles jusqu’ici car certaines références n’étant pas disponibles en rechange indépendante, ou bien grâce aux pièces d’occasion (NdlR : que le consommateur pourra commander via le portail B-parts de Distrigo). Si nous n’allons pas faire de la carrosserie, nous pourrons quand même intervenir sur le ‘smart repair’ pour par exemple remplacer un rétroviseur. »

A noter enfin : « si cet accord commercial ne concerne que la fourniture de pièces, Stellantis est d’ores et déjà en réflexion avec Feu Vert pour étendre ce partenariat à différents services », indique Sylvie Layec.

Voilà en tout cas la distribution dite traditionnelle prévenue : Stellantis Aftermarket vient de gagner ses premiers galons de fournisseur référencé par la réparation indépendante. Et ce n’est évidemment qu’un début…

Le jeu des trois forfaits

L’arrivée des pièces d’origine chez Feu Vert amène un troisième niveau de forfaits qui pourra être proposé aux clients automobilistes. l’offre s’organise dorénavant ainsi :

  • le forfait premium, sur une base 100 et comprenant des pièces constructeur ;
  • un deuxième forfait, dépositionné de 20 points environ, et intégrant quant à lui les pièces équipementières ;
  • enfin, une troisième offre axée sur le prix (-50 points).

2 commentaires concernant “Accord Stellantis-Feu Vert : quand la pièce d’origine s’invite chez les indépendants…”

  1. Les ateliers de feu vert n’ont pas du attendre ces accords cadre pour s’approvisionner en pièces d’origine auprès des plateformes STELLANTIS…A quand un statut de réparateur agrée pour ce type de réseau ??? dans pas longtemps je pense . Pour un agent de marque comme moi, nos panneaux de réparateur agrée partent en vrille sachant que nos marques passeront prochainement des accords avec tous les généralistes ! nos groupements d’agents doivent réagir et passer des accords avec d’autres distributeurs de piéces car si les plateformes distrigo cherchent de nouveaux clients, nous devons chercher d’autres fournisseurs et gagner en marge ce que nous ne manquerons pas de perdre en chiffre d’affaire.

  2. Super, nous allons perdre un peu plus le marché des Loueurs !!
    Nous agents Peugeot de la marque …

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 3,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur