A la Une Distribution

Baromètre FEDA : repli des ventes PR sur T3, mais trend toujours porteur

Après un premier semestre « historique », l’activité des distributeurs stockistes s’est contractée entre juillet et septembre, légèrement en VL mais de façon plus marquée en PL. Pas de quoi grever la croissance attendue sur l’atterrissage 2021, parie la fédération des distributeurs de pièces de rechange.

Septembre qui n’aura pas permis de colmater le traditionnel trou d’activité de la période estivale, premiers effets à la marge de la tension sur les approvisionnements ? Après un T1 à +14,5%, un T2 à + 29,5% débouchant sur un 1er semestre dépassant même de 2% le niveau d’avant crise (2019), hors crise covid, le troisième trimestre 2021 trébuche. L’activité des distributeurs PR se boucle sur un chiffre d’affaires pièces de rechange pour les VL en léger repli de 0,5 %, selon le baromètre trimestriel Feda/Xerfi. Rappelons que la reprise avait sonné sur ce T3 2020 (période de comparaison) qui affichait alors + 7 % par rapport à 2019 !

Selon les segments de l’activité VL, la situation est contrastée. Les pièces grande vente restent en croissance de 2 %, de même que l’activité peinture-carrosserie qui se maintient en hausse de 1 %. En revanche, les pièces techniques reculent de 1,5 % tandis que les prestations atelier dévissent de 9 %, certainement particulièrement impactées par la trêve estivale.

Business VL 2021 toujours dans le vert

Au global, pas de panique ! Sauf gros effondrement (non anticipé par les analystes) sur le T4, 2021 devrait se clôturer sur une augmentation du CA de 9% pour la distribution indépendante comparé à l’an dernier. Soit maintenir un + 2 % par rapport au niveau d’avant Covid (2019).

Reste la grosse question conjoncturelle : les pénuries et ruptures d’approvisionnement ne risquent-elles pas de commencer à toucher significativement les acteurs de la rechange indépendante ? Sachant que les distributeurs commencent à «taper» dans leurs réserves (toujours six mois de stock en moyenne) et que les réapprovisionnements s’apparentent au parcours du combattant. Dans ce contexte, les stocks demeurent cependant à un niveau élevé (indice 114 contre 102 l’an passé). «Les choses commencent à s’améliorer un peu en la matière, sauf que ce temps d’inertie pour réamorcer la pompe freine la reprise. Mais la distribution indépendante devrait passer au travers de cette crise d’approvisionnement. De quoi rester optimiste pour la fin d’année», estime Mathieu Séguran, délégué général de la Feda.

L’activité PL de nouveau à la peine

L’avertissement est plus sévère pour l’activité PL des distributeurs qui recule de 3,5 % sur ce troisième trimestre comparé au T3 de 2020 durant lequel le business PL était en recul de 2 % par rapport à 2019. Une remise en perspective est plus inquiétante donc.

Dans le détail, l’activité pièces a reculé de 4 % par rapport l’an dernier et de 3 % pour les prestations. La baisse semble avoir été anticipée par une partie des opérateurs et le niveau des stocks est en baisse par rapport à 2020.

Reste que ces deux segments étaient nettement orientés à la hausse au premier semestre. La Feda parie donc sur une année 2021 qui se terminera sur une croissance de 3 % des ventes, sachant que 2020 s’était clôturée sur – 3,5 %. 2021 pourrait donc être une année neutre pour les acteurs de la distribution PR poids lourd.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 1,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur