Diéséliste de France a entamé son Tour de France

Partagez

L’association Diéséliste de France a entamé son second Tour de France avec une première étape à Fresnes le 10 avril dernier. Avec un mot d’ordre : diversification!

La première étape du road show de Diéséliste de France s'est déroulée dans les locaux d'IDLP. Quelque 120 professionnels de la région Ile-de-France ont fait le plein d'idées de diversification...

La première étape du road show de Diéséliste de France s’est déroulée dans les locaux d’IDLP. Quelque 120 professionnels de la région Ile-de-France ont fait le plein d’idées de diversification…

Le 10 avril dernier, l’association Diéséliste de France a donné le coup d’envoi de son Tour de France avec la tenue de sa première réunion régionale à Fresnes, fief de son fondateur IDLP. Il s’agit du second Tour de France de Diéséliste de France, dont la première édition, en 2016avait attiré pas moins de 650 professionnels de l’entretien-réparation à travers ses différentes étapes.

Compter sur le Diesel…

Pour cette première, Diéséliste de France a fait le plein : pas moins de 120 réparateurs, diésélistes et professionnels sous enseigne Bosch Car Service ou encore Technicar Services, sont venus, alléchés par le programme. Un taux de participation de 90% des inscrits, étonnamment élevé – surtout pour la région parisienne ! Et une première étape marquée par la présence de Daniel Quero, président de 40 Millions d’Automobilistes, mais aussi de Jean-Claude Dugeny, président du CNPA pour la région Ile de France.

Le fil conducteur de cet événement : la nécessaire diversification des membres de l’association qui, s’ils peuvent toujours s’appuyer sur un parc roulant fortement diésélisé – et pourront continuer de le faire dans les 5 à 10 ans à venir-, doivent dès maintenant anticiper l’impact des politiques environnementale et du ‘dieselgate’ sur les ventes de véhicules fonctionnant au gazole… et par extension sur un parc qui va se réduire.

… sans bouder les opportunités de diversification

La diversification des activités fut certes déjà abordée par l’association avant cette première étape du Tour de France, à l’occasion du salon Rétromobile, en février dernier, et auquel Diéséliste de France participait pour la seconde fois. Le business des véhicules anciens s’avère d’autant plus intéressant qu’il ajoute une compétence supplémentaire, expliquait alors Fabrice Godefroy, directeur général d’IDLP et président de l’association Diésélistes de France.

Mais à travers ce Tour de France, Diéséliste de France entend sensibiliser ses membres à certaines opportunités. Trois thèmes ont ainsi été développés durant cette soirée à Fresnes, comme l’impact du nouveau contrôle technique qui arrive en mai prochain.

Anti-pollution et carburant alternatif

Il pourrait s’avérer un formidable catalyseur pour les prestations d’eco diag (si les experts ne se l’approprient pas) et d’éco entretien (pardon : d’éco révision chez IDLP), notamment pour les véhicules qui devront respecter une norme d’opacité très stricte (0,7 M-1), qui pourrait sanctionner par exemple des véhicules récents (euro 6) mal entretenus. Et le phénomène pourrait s’amplifier dès le 1er janvier 2019, lorsque les véhicules ne devront pas dépasser la norme d’opacité de l’homologation…

Durant l’intervention dédiée à l’éco révision, un chiffre inquiétant a été avancé : les réseaux de contrôle technique anticipent le fait que, dès début 2019, 20 à 30% des véhicules ne satisferont pas à ces nouvelles contraintes et devront retourner à l’atelier. Soit un joli paquet d’entrées-atelier supplémentaires lorsque l’on se souvient que l’UTAC a recensé plus de 17,7 millions de contrôles technique périodiques (contre-visites comprises) sur le parc des VL…

FlexFuel est également venu présenter ses solutions en matière de boîtier de conversion au superéthanol, qui cible un parc de quelque 11 millions de véhicules, dont les propriétaires ne devraient pas rester insensibles aux sirènes du E85 alors que le sans plomb est en train de flamber (environ 0,70€/l contre 1,50 pour le second). Le marché est tout neuf, mais s’avère déjà plein de promesses d’autant que la France et l’Union européenne poussent à l’utilisation d’un carburant alternatif.

«Une vraie demande du terrain»

Mais la grosse surprise est venue du troisième thème abordé durant cette soirée. Il a particulièrement intéressé les professionnels présents : la vidange des boîtes automatiques.

Le partenaire Brain Bee a ainsi présenté sa solution de station de vidange et de rinçage de boîte entièrement automatisé, afin que les professionnels s’approprient ce type de prestation. «C’est grâce à un retour du terrain que nous nous sommes rapprochés du fabricant italien de matériels de garage Brain Bee et que nous avons mis en place cette intervention pour la soirée», explique Fabrice Godefroy. «Au regard du nombre de participants et du nombre de commandes de machines ce soir, Diéséliste de France a clairement identifié une vraie demande», se félicite-t-il.

L’engouement a été tel que le distributeur Ouest Injection, qui avait initialement prévu d’accueillir une étape du Tour de France de l’association en septembre (étape qui est maintenue), a décidé d’organiser une soirée dédiée à cette thématique dès le lendemain. Sur son site de Nantes, 60 professionnels ont répondu présent. Avant de dupliquer l’événement hier soir sur le site d’Angers…

Dans la foulée de la soirée Diéséliste de France réussie à Fresnes, Ouest Injection a pris la balle au bond et a organisé une soirée dédiée à la vidange des boîtes automatiques dans ses locaux à Nantes.

Dans la foulée de la soirée Diéséliste de France réussie à Fresnes, Ouest Injection a pris la balle au bond et a organisé une soirée dédiée à la vidange des boîtes automatiques dans ses locaux à Nantes.

 

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*