Après-Vente Automobile devient « après-vente auto »

Partagez

Les 26 000 lecteurs de notre revue “print” Après-Vente Automobile ont déjà découvert notre nouveau logo, nos nouvelles rubriques et notre nouvelle maquette. Au tour maintenant de nos 53 000 e-lecteurs de découvrir nos nouvelle couleurs sur notre site dont la refonte, elle, est prévue pour la rentrée…

<em>En print comme en web, nous sommes devenus "après-vente auto"...</em>

En print comme en web, nous sommes devenus « après-vente auto »…

Nous savons que notre journal et notre site ne vous laissent pas indifférents. Certains bien sûr nous accusent à l’occasion d’enfiévrer le marché, quand nous assumons pourtant le simple rôle du thermomètre qui constate une poussée de température. Ils arrive même que l’on nous fasse procès pour tenter de nous faire taire. Mais vous êtes infiniment plus nombreux à avoir compris que quand nous sommes impertinents, c’est justement pour mieux être… pertinents. Vous nous appréciez parce que nous essayons de décrypter le présent de l’après-vente pour mieux vous aider à projeter vos entreprises dans l’avenir.

Nous vous en remercions. Ce constat positif, mesuré par de régulières analyses de lectorat, nous oblige. Il nous impose aussi cette constante et cruciale réflexion : quel doit être le rôle spécifique d’un titre de presse professionnelle comme le nôtre ? Quelles sont vos principales attentes et quels devoirs nous dictent-elles ?

Le bon cap, vous nous le donnez constamment grâce à notre site apres-vente-auto.com. Chaque fois qu’un de nos articles prend le temps de mettre un événement en perspective, qu’il assume le risque d’identifier une tendance ou qu’il s’aventure à prédire un avenir possible jusqu’à même oser contredire des certitudes, le nombre de nos pages vues s’envole. Et celui de vos commentaires aussi, toujours pertinents, parfois critiques, mais souvent élogieux et encourageants pour ce rôle de Vigie que vous nous avez dévolu. Et que nous assumons bien volontiers, même si nous nous sentons parfois bien seuls à le faire…

Car voilà bien ce que vous attendez clairement de nous. Qu’en tant que journalistes d’une revue et d’un site spécialisés, nous sachions avant tout canaliser et dompter le torrent d’informations qui se déverse quotidiennement sur vous. Puis, qu’AVEC vous et POUR vous, nous nous appliquions à en suivre les trames intimes et les secrètes coutures. Et qu’ainsi, nous anticipions les possibles déchirures et les urgentes reprises qui puissent consolider ce tissu aux plus de 50 000 entreprises et acteurs que vous tous constituez.

Et c’est vrai qu’il s’en passe, des choses, dans notre petit monde de 31 milliards d’euros. Le marché se concentre et se condense ? Les intrications se complexifient d’autant. Car tout le monde vient faire le métier de tout le monde à l’occasion d’une digitalisation omnipotente, d’évolutions technologiques profondes, de formations nécessairement démocratisées, de communications aux modes démultipliées, de réglementations refondatrices ou encore, de cette révolution naissante des mobilités…

C’est justement parce que le monde s’accélère qu’il y a 3 ans maintenant, nous lancions avec succès la lettre quotidienne d’informations brutes am-today.com que beaucoup d’entre vous reçoivent et lisent aussi. Avec am-today.com, vous pouvez immédiatement tout savoir ; puis, avec après-vente-auto qui prend le temps de l’analyse, vous pouvez mieux comprendre…

Pour toutes ces raisons, nous avons commencé notre évolution par une nouvelle formule de notre journal papier Après-Vente Automobile, devenu plus sobrement «après-vente auto». Ses 26 000 lecteurs ont déjà découvert son nouveau logo, sa nouvelle maquette plus claire, ses nouvelles rubriques mieux segmentées, plus rapides à parcourir et à lire.

Il nous reste encore à révolutionner notre activité digitale. Ce sera fait dans les semaines qui viennent mais d’ores et déjà, notre site vient de s’autoriser un léger lifting pour arborer les mêmes couleurs que notre revue papier et jouer le jeu des réseaux sociaux. En print comme en web, nous sommes devenus «après-vente auto». Tout simplement.

Merci d’être si nombreux à nous lire,

La rédaction

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*