NGK Spark Plugs France : un anniversaire, plein de bougies…

Partagez

NGK  fête cette année ses 25 ans. Et peut sereinement souffler ses bougies : entre une demande du marché dynamique, un repositionnement stratégie sur les motorisations essence initié depuis plusieurs années et des produits toujours plus techniques pour répondre aux contraintes anti-pollution, l’équipementier dispose d’une offre calibrée pour faire des étincelles sur le marché de la rechange…

 

NGK Spark Plugs France souffle ses 25 bougies cette année. Et la filiale française de l’équipementier japonais ne s’est jamais aussi bien portée : avec un CA 2017 de 153 M€, en hausse de 7% par rapport à l’exercice précédent, et dont 30 M€ issus de l’activité rechange indépendante, elle voit tous ses voyants au vert pour les années à venir. Entre innovations technologiques permettant à NGK-NTK d’affirmer toujours un peu plus sa présence en OE, une offre produit pertinente sur le marché de la rechange et une logistique européenne affûtée qui monte en cadence, NGK France a de beaux exercices fiscaux devant elle…

L’allumage en tête de gondole

Arrivé depuis des années déjà à maturité, le marché des bougies d’allumage et de préchauffage subit un profond bouleversement sur le secteur de la première monte. Avec un effet «Dieselgate» désastreux sur le plan des ventes VN diesel (passant en France sous la barre des 50%) et poussant les constructeurs à revoir leur politique en matière de motorisations, «la demande des constructeurs en bougie d’allumage a explosé de +15 à +20%», note Fabrice Boscharinc, directeur commercial et marketing Aftermarket pour la zone FraNA (NdlR : France et Maghreb – l’Algérie, le Maroc et la Tunisie étant commercialement rattachés à la filiale française depuis 2017).

Inertie du parc oblige, ce même Dieselgate, -ni même le « diesel bashing » d’ailleurs- n’est pas encore perceptible sur les ventes de l’équipementier sur le marché de la rechange, «le parc étant toujours constitué à 63% de véhicules diesel», souligne le directeur commercial et marketing. «Si les ventes de bougies de préchauffage devraient évoluer à la baisse d’ici 2021-2022, les parts de marché de NGK sont restées stables en France en 2017, avec 45% sur l’allumage et 30% sur le préchauffage», ajoute-t-il.

En revanche, le mix produit est à la fête sur l’allumage : les bougies à métaux précieux (platine et iridium), ne cessent en effet de gagner du terrain sur les bougies plus classiques au nickel, et représentent aujourd’hui 15% des ventes de bougies d’allumage de l’équipementier, en hausse de 2 à 3 points tous les ans… Les raisons : le downsizing et la montée en puissance des véhicules électrifiés dans le parc roulant (hybrides), lesquels nécessitent des bougies très performantes.

Or, ces bougies de dernière génération sont plus chères de 25 à 30% que les bougies au nickel. Résultat : si les ventes de bougies affichent un honorable 3% de hausse en volume, elles enregistrent une hausse significative de 7% en valeur !

In fine, ce positionnement réaffirmé depuis 2012 sur l’allumage, avec l’introduction d’une offre de bobines, permet à NGK-NTK en général, et NGK Spark Plugs France en particulier, de voir l’avenir avec sérénité. Même dans l’Hexagone où le parc reste fortement diésélisé : l’offre complète en allumage montera en puissance (en volume comme en valeur, avec les bougies à métaux précieux) au détriment des volumes de vente des bougies de préchauffage.

Sonde Lambda : future best-seller ?

Mais la famille de produit la plus dynamique est incontestablement la sonde Lambda, une ligne sur laquelle l’équipementier est, sous la marque NTK, très présent en première monte avec 45% de parts de marché. Et ce dynamisme se vérifie tout particulièrement sur la rechange. Après des années de déconcertante stabilité, où le potentiel n’était clairement pas exploité par les professionnels de l’entretien réparation, ceux-ci se sont vus aidés par l’entrée en vigueur du nouveau contrôle technique. «Sur les 5 premiers mois de l’année, nous avons enregistré une hausse des ventes de quelque 40%», souligne ainsi Fabrice Boscharinc !

Et cette étonnante vitalité, née des anticipations des consommateurs à obtenir le précieux sésame avant le mois de mai dernier, ne devrait pas flancher : la mise en place d’un contrôle plus strict de l’opacité des émissions va à n’en pas douter continuer de doper les ventes de sondes…

Aussi pour coller au mieux à la demande du marché, NTK vient-il d’annoncer l’arrivée de 20 nouvelles références de sondes permettant d’augmenter significativement la couverture du parc roulant européen : avec l’ajout de ces 20 références en effet, les applications pour véhicules essence passent désormais de 78 à 86% de couverture du parc roulant européen (soit plus de 14,4 millions de véhicules en circulation couverts), tandis que le taux de couverture pour véhicules diesel bondit de 16 à 73% (+ de 39 M de véhicules nouvellement couverts par ces applications) !

A noter enfin : la prochaine édition du salon Automechanika, qui se tiendra en septembre prochain à Francfort, sera l’occasion pour NGK-NTK d’ajouter une nouvelle ligne de produit à son catalogue. Après les bobines d’allumage lancées sur l’édition 2012 du salon, la gamme de capteurs de température en 2014 puis les débitmètres d’air et les capteurs de pression lors de la précédente édition, l’équipementier lèvera le voile sur une nouvelle offre badgée elle aussi NTK…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*