Delphi Technologies sur tous les fronts depuis Automechanika

Partagez

Derrière sa nouvelle identité de marque toute bleue, confirmée lors de l’édition 2018 du salon Automechanika Francfort, Delphi Technologies dévoile depuis la rentrée tout un arsenal de solutions pour les ateliers d’entretien-réparation, de la pièce (de suspension et direction, notamment) au diagnostic avec son DS Nano, en passant par la maintenance des systèmes d’injection GDi et Common Rail.

Les kits de pièces d'origine du programme GDi de Delphi Technologies concernent déjà un parc de 2,1 million de véhicules et un marché qui devrait croître de 10% par an jusqu'en 2026

Les kits de pièces d’origine du programme GDi de Delphi Technologies concernent déjà un parc de 2,1 millions de véhicules et un marché qui devrait croître de 10% par an jusqu’en 2026

Ceux habitués à voir le nom Delphi sur un logo rouge devront s’habituer. Depuis plusieurs mois, l’équipementier américain a scindé ses activités et Delphi Technologies, en lettres bleues désormais visibles sur les nouveaux packagings de ses pièces de rechange, a pris le relais sur les technologies moteur diesel et essence, l’électrification de la propulsion et la maintenance. « En 2030, 90% des véhicules vendus devraient encore avoir un moteur thermique », souligne Jean-François Bouveyron, vice-président de Delphi Technologies Aftermarket pour l’Europen, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA). Rassurant pour toute la filière, donc.

« L’électrification du train roulant, en particulier sur les moteurs à injection essence, devrait offrir de meilleures performances que le Diesel en termes d’émissions. Mais c’est un défi car la consommation électrique des véhicules explose et va en demander encore plus au moteur. » En outre, le 48 Volts, sur lequel Delphi Technologies est en pointe, « pourrait même ne pas suffire car les gains de CO2 exigés par les normes environnementales, ainsi que les gains de consommation attendus par les automobilistes, pourrait exiger d’aller au-delà de ces 48V », selon le dirigeant.

Delphi Technologies sur l’injection directe essence (GDi)…

Néanmoins, parce que le parc roulant reste de manière écrasante composé de véhicules à propulsion thermique, Delphi Technologies a souhaité mettre en avant ses solutions d’entretien qui leur sont dédiées sur Automechanika Francfort 2018. L’entretien de systèmes d’injection, en particulier. Annoncé en amont du salon, le programme de maintenance des systèmes d’injection essence de type GDi qui équipent plus de 2 millions de véhicules en France et comprend des pompes et des injecteurs d’origine ainsi que des outils de diagnostic électroniques et hydromécaniques, un prototype de banc d’essai et des formations, permettant d’offrir une large couverture GDi toutes marques.

D’autres composants devraient venir gonfler l’offre en 2019. Car le nombre de véhicules GDi devrait croître de plus de 10% par an jusqu’en 2026 selon Delphi Technologies ! Ce qui représente évidemment un potentiel d’entrées-atelier conséquent pour les garages de l’après-vente indépendante. Dans cette perspective, la société a présenté sur le salon son premier système d’injection sous pression Multec 14 (M14) à 350 bars. En effet, en augmenteant la pression d’injection de 200 bars, la norme du secteur, à 350 bars, cela entraîne une augmentation de 40 % des performances de compression et de 30 % de la vitesse d’injection.

Cette nouvelle génération d’injecteurs peut aussi réduire jusqu’à 70 % les émissions de particules automobiles liées à la technologie GDi ! Un plus indéniable pour des véhicules essence que l’on sait désormais plus émetteurs de particules fines que les Diesel, surtout depuis l’introduction des FAP et en attendant que le GPF (Gasoline particulate filter) se généralise.

…et toujours sur le Common Rail !
Le fameux banc Sabre CRi Expert destiné au Common Rail.

Le fameux banc Sabre CRi Expert destiné au Common Rail.

Bien évidemment, Delphi Technologies ne perd jamais de vue le Diesel, et a présenté sur Automechanika 2018 un nouveau banc d’essai Common Rail à très haute pression. Dernier-né de la gamme Hartridge, l’appareil, dénommé Sabre CRi Expert, bénéficie aussi d’une nouvelle plateforme logicielle dotée de fonctionnalités de pointe, utilisable avec une tarification à la carte. Le Sabre CRi Expert maximise le débit et assure la répétabilité jusqu’à une pression de 2 700 bars.

En outre, ce nouveau banc n’a pas besoin d’air, d’eau ou de courant triphasé, ce qui rend son installation plus simple et plus rapide. Il fonctionne également plus rapidement avec des cycles réduits : une minute par phase de tests suffit. En outre, Son système de refroidissement intelligent élimine la nécessité d’arrêts périodiques pour garantir la stabilité et la précision continues des résultats.

Le fonctionnement du nouveau Sabre CRi Expert fait appel, comme son prédécesseur (le Sabre CRi Master), au tout dernier logiciel magmahTouch de Hartridge. Ce programme innovant inclut des fonctionnalités supplémentaires de haute précision telles que la pression d’ouverture injecteur (NOP), l’impulsion minimale de commande (MDP), Denso I-ART et le codage toutes marques, avec des plans d’essais pour plus de 400 références de porte-injecteurs.

La PSD à l’honneur

Puisque Delphi Technologies ne pense pas qu’à la propulsion du véhicule mais aussi à sa liaison au sol, une nouvelle gamme de pièces de suspension et de direction s’ajoute au catalogue de la marque. Une solution de réparation complète, en réalité, qui inclut dans la même boîte la pièce de rechange et tous les accessoires nécessaires à son montage par les réparateurs. Le conditionnement conjoint de la pièce principale et du kit de montage permettra aux ateliers d’offrir un service d’entretien des pièces rapide, fiable et professionnel.

Outre l’assurance d’une réparation plus durable, conforme aux exigences du marché et aux normes de la première monte, cette solution sur mesure contribuera à améliorer la productivité des ateliers, étant donné que les composants individuels n’auront pas à être identifiés et commandés séparément. Outre la garantie de fournir tout ce dont les techniciens ont besoin pour assurer des prestations professionnelles, la société s’engage à mettre à leur disposition les pièces les plus récentes dans les meilleurs délais après un lancement de véhicule, avec plus de 500 nouvelles pièces de direction et de suspension ajoutées au cours des 12 derniers mois.

Delphi Technologies, c’est le diag’ aussi !

Last but not least, Delphi Technologies a profité d’Automechanika 2018 pour dévoiler sa nouvelle solution de diagnostic électronique, baptisée DS Nano, un outil simple d’utilisation et intuitif qui accompagne le réparateur dans ses premiers pas vers le diagnostic. L’appareil, en effet, est doté des fonctionnalités essentielles qui permettent aux techniciens de lire et d’effacer des codes défauts, de recoder et d’activer des composants, ainsi que de réinitialiser des témoins d’entretien pour des systèmes clefs tels que l’alimentation en carburant, l’allumage, le diesel, le freinage et la climatisation.

Le DS Nano fonctionne avec la même interface multifonction que les autres outils de diag’ de la marque, les DS150E et DS450E. Il transmet un diagnostic transparent, rapide et précis des principaux systèmes des véhicules sur un large éventail de marques et de modèles. Le logiciel, qui prend en charge une vaste base de données de véhicules, inclut de nombreuses fonctions intelligentes, telles qu’un scan des systèmes couverts par l’outil, un système d’identification et une fonction de rapport intégrée.

L'outil de diagnostic électronique DS Nano de Delphi Technologies.

L’outil de diagnostic électronique DS Nano de Delphi Technologies.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*