Autodis Group : CA à +13,7% au 1er semestre

Partagez

Autodis Group a bouclé un plutôt bon 1er semestre 2018 avec un chiffre d’affaires de 709 millions d’euros et une progression de +13,7%. Soit 87,5 millions d’euros de plus que durant les 6 premiers mois 2016, une activité additionnelle essentiellement issue des acquisitions réalisées en Italie et au Benelux.

Les divers sites et marques existants au sein d'Autodis Group

Les divers sites et marques existants au sein d’Autodis Group

L’actualité d’Autodis Group a été telle ces dernières semaines (Congrès de son réseau AD et surtout son entrée dans le capital d’Oscaro…) que nous ne nous étions pas encore penchés sur les résultats semestriels du groupe de distribution pourtant publiés mi-septembre.

C’était d’autant plus dommage que les chiffres publiés sont plutôt bons. Le groupe se félicite que les 6 premiers mois se soient soldés par un chiffre d’affaires de 709 M€, soit 85,5 millions d’euros de mieux qu’au premier semestre 2017 (623,5 M€). A ce rythme, Autodis Group pourrait bien finir l’année autour du 1,4 milliard d’euros de CA, après le 1,255 Md€ de fin 2017.

Autodis Group soutenu par sa croissance externe

Même s’il marque un recul par rapport à la progression de 23,3% affichée pour toute l’année 2017, ce bond semestriel du CA de 13,7% (pour un Ebitda -rentabilité brute- de près de 70 M€, à +13,4%), est bien sûr essentiellement dû à l’intégration progressive des acquisitions réalisées par le groupe, dont les chiffres d’affaires viennent grossir l’activité générale au fur et à mesure de leurs consolidations respectives.

Mais du coup, la comparaison entre les périodes 6 mois 2018/12 mois 2017 devient difficile à interpréter. Car chacune dépend à la fois des tailles diverses des acquisitions et des dates de leurs intégrations aux comptes de la société-mère.

Comparer ce qui est comparable

Dernière précision sur le sujet à l’attention de nos lecteurs attentifs qui seraient comme nous retournés voir quels étaient les résultats semestriels du groupe en 2017. Car ils auront sûrement fait le même constat : le CA sur 6 mois n’affichait pas les 623,5 M€ rappelés par le récent communiqué, mais… 706 M€.

L’explication de cette correction à la baisse est en fait strictement technique. Nous l’avions déjà donnée lors de nos commentaires sur les résultats annuels 2017 (voir«La nécessaire explication de contexte…)», lorsque nous constations qu’en un an, le chiffre d’affaires d’Autodis avait en apparence reculé, alors que le groupe se félicitait pourtant d’une progression de plus de 23% ! En fait, au même moment et afin de préparer son introduction en Bourse, Autodis Group changeait de mode de présentation comptable pour adopter la norme internationale IFRS (International Financial Reporting Stardards), qui standardise la lecture des bilans des grands groupes et permet aux investisseurs d’en faire des lectures fiables.

Cela signifie aussi que toute comparaison des chiffres Autodis “version IFRS” avec ceux des groupement concurrents qui n’auraient pas adopté le même process comptable devient du coup très aléatoire…

…et performant en croissance organique

Au moins peut-on constater que la croissance organique est sur une bonne tendance. Avec +4,2% sur 6 mois, Autodis Group montre qu’il progresse plutôt bien sur un marché indépendant de l’après-vente qu’il considère moins prometteur.

Car dans son très détaillé document fourni à la Bourse dans le cadre de son projet avorté de devenir une société cotée, le groupe avait en effet fourni des prévisions de progressions annuelles inférieures concernant les marchés qu’il couvre (chiffres VP) pour la période 2017-2022 :

  • France : progression annuelle moyenne d’environ +3,6% par an ;
  • Benelux : progression annuelle moyenne d’environ 1% par an ;
  • Italie : progression annuelle moyenne d’environ 1,9% par an.
Le poids croissant de l’international

Des marchés où sa croissance externe l’inscrit mécaniquement au-dessus de ces prévisions. Autodis Group rappelle qu’il est déjà devenu le N°2 transalpin (derrière Rhiag/LKQ) avec les rachats récents des distributeurs italiens Sarco, FGL et G-Group, venus compléter ses acquisitions initiales de 2017 (Ovam, Topcar et Ricauto). De cette rapide campagne de conquêtes au pays de la Traviata, le groupe tire déjà le confortable CA cumulé de 190 M€ italiens.

Au 1er semestre encore, Autodis Group a également consolidé son poids au Benelux, où officie déjà sa filiale Doyen, avec le récent rachat de Geevers Auto BV, spécialiste de la pièce de carrosserie. Une acquisition qui permet maintenant à Autodis Group, déjà présent sur ce marché via Cora, de s’affirmer dorénavant «leader de la distribution indépendante de pièces de carrosserie en Europe».

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*