LeCarrossier.fr, lien digital entre réparateurs et clients

Partagez

Présent sur le Mondial de l’Auto en compagnie des autres start-ups adhérentes à l’association France Auto Tech, le site LeCarrossier.fr entend faciliter les démarches de recherche d’un réparateur qualifié pour les travaux de carrosserie dont ont besoin les automobilistes. En visant en premier lieu les réparations hors assurance, mais pas que. En misant aussi sur le droit au libre choix du réparateur dont bénéficie le client.

Quentin Brenier, cofondateur et CEO de LeCarrossier.fr.

Quentin Brenier, cofondateur et CEO de LeCarrossier.fr.

Décidément, les entremetteurs en ligne entre clients et commerçants de tout poil n’en finissent plus d’émerger. Le Mondial de l’Auto 2018, en particulier son pavillon dédié au Mondial de la Mobilité, en hébergeait un certain nombre, dont plusieurs était bien installés sur le grand stand des start-ups adhérentes à l’association France Auto Tech. Parmi elles : LeCarrossier.fr, jeune site qui vient tout juste de voir le jour et qui s’attache à mettre en relation des automobilistes à la recherche d’une réparation carrosserie –ou d’un simple devis– et des carrossiers à la recherche de nouveaux clients.

Comme l’explique Quentin Brenier, le cofondateur du site et CEO, sur le site de France Auto Tech, «l’idée est simple : l’automobiliste envoie une photo des dégâts à réparer, il reçoit gratuitement plusieurs devis et peut alors comparer pour faire réparer au meilleur prix» les réparateurs inscrits les plus proches du secteur où il se trouve. «Tous les réparateurs sont certifiés et répondent à une charte qualité exigeante, affirme-t-il. Quant aux réparations, elles sont garanties deux ans par nos soins, pièces et peinture comprises.»

Surfer sur la tendance de l’expertise à distance

Rencontré lors du Mondial, Quentin Brenier souligne également combien «de plus en plus de carrossiers pratiquent l’expertise à distance (EAD)» sur la base de photographies prises par le client. «La version responsive design de notre site permet de prendre des photos du véhicule, en particulier de la zone ayant subi le choc. Puis, une fois validées par nos soins, les clichés sont envoyés aux réparateurs ainsi que la demande de devis du client et sa géolocalisation, communiquée aux carrossiers qui ont renseigné ce secteur comme leur zone d’intervention.»

Et LeCarrossier.fr entend limiter au maximum les surprises, côté coût d’intervention, pour le client. «Les réparateurs qui s’engagent avec nous s’engagent également sur leurs tarifs et sur le devis : en cas de dommage non visible sur le véhicule par rapport à ceux estimés dans le devis, le carrossier devra rappeler le client et lui faire une nouvelle proposition», souligne Quentin Brenier. Une quinzaine de réparateurs en Île-de-France ont d’ores et déjà accepté de travailler avec LeCarrossier.fr et le site prévoit d’étendre ses services à Lyon, Montpellier et Valence.

Mettre en avant le droit au libre choix du réparateur

Si LeCarrossier.fr s’attend à voir des clients s’adresser à lui pour du hors-assurance, « notre cœur de cible » selon Quentin Brenier, il espère aussi pouvoir convaincre des automobilistes de recourir aux services du site même pour des sinistres couverts par l’assurance, parce que le travail de réparateurs soumis aux pressions assurantielles fait l’objet de nombreuses insatisfactions client, selon les créateurs du site. «Il y a parallèlement une tendance à se désagréér, parmi les carrossiers, affirme Quentin Brenier. Ils ont besoin d’une nouvelle source de clients mais avec un niveau de rémunération correct, ce que nous leur offrons certainement puisque nous ne réclamons pas qu’ils baissent jusqu’à 30, 40 ou 50% de leurs taux horaires, comme le font les assureurs, mais seulement à 10%.» Car c’est sur ces 10% que le site se rémunère, ses services étant gratuits pour les clients automobilistes.

«Nous insistons d’ailleurs avec les carrossiers qui nous font confiance pour rappeler au client qu’il a le droit le plus absolu de décider à quel professionnel il fait appel pour la réparation de son véhicule, confirme le CEO de la start-up. Nous croyons au libre choix du réparateur.» Si LeCarrossier.fr ne se fixe pas d’objectif chiffré pour le recrutement de réparateurs, il espère cependant atteindre une dizaine de rendez-vous client par jour d’ici la fin du mois de décembre. Ce qui peut paraître une ambition très modeste, sauf que la version définitive du service vient seulement d’être lancée. Ce qui explique forcément cela.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*