Rendez-Vous Groupauto 2018: des réseaux en ordre de bataille

Dans le cadre de son salon le Rendez-Vous, qui a réunit près de 4 000 personnes le 10 novembre dernier, Groupauto a tenu les conventions de ses réseaux. Tout en positionnant un peu plus les deux réseaux-phares Top Garage et Top Carrosserie en tant que marque, le groupement de distribution pousse toujours plus loin les curseurs de technicité, de service et de notoriété…

Vincent Congnet, directeur des enseignes Alliance Automotive Group, présentant la stratégie de forfaits nationaux lors de la convention Top Garage...

Vincent Congnet, directeur des enseignes Alliance Automotive Group, présentant la stratégie de forfaits nationaux lors de la convention Top Garage…

Pour son grand salon biennal, Groupauto était attendu au tournant. Non seulement parce qu’il s’agissait du 10ème anniversaire de l’événement, mais également parce que l’on était forcément curieux de connaître l’orientation prise par la tête des réseaux du groupement de distribution après le congrès des réseaux AD, il y a un peu plus d’un mois à Malte…

Et cette dixième édition s’annonçait sous les meilleurs auspices : tandis que son grand rival Autodistribution avait réunit 3 500 personnes sur l’île méditerranéenne, Groupauto avançait un peu moins de 4 000 convives au Parc des expositions de Paris Nord-Villepinte…

Des réseaux dynamiques

Le Rendez-vous se veut aussi une vitrine du groupement pour séduire les nombreux prospects venus prendre la température. Et cette édition n’a pas dérogé à la règle. L’attractivité et le dynamisme de recrutement des enseignes de Groupauto se sont matérialisés dans les 29 signatures de réparateurs pour intégrer Top Garage, qui passe de ce fait le cap des 900 adhérents.

Il en est allé de même pour l’enseigne Garage Premier qui, avec 18 signatures enregistrées sur la manifestation, atteint désormais les 350 membres. Quant à la quinzaine de signatures de professionnels pour intégrer le réseau Top Carrosserie, elles permettent au réseau de réparation-collision de revendiquer 210 sites. A la peine il y a 4 ans, Top Carrosserie s’inscrit dans une véritable dynamique où le nombre de ses adhérents a rien moins que doublé en trois petites années !

Le réseau Classic a lui aussi enregistré 16 signatures sur le Rendez-Vous pour atteindre les 200 membres. «Il s’agit du réseau numéro un sur ce segment de marché en France mais aussi peut-être bien en Europe», déclare Vincent Congnet directeur des enseignes Alliance Automotive Group (AAG). Et il devrait voir son maillage augmenter encore, le groupement souhaitant en effet étendre le concept aux membres du réseau Top Carrosserie…

Un point de vente supplémentaire est également apparu chez Etape Auto tandis que l’enseigne Top Truck a enregistré 6 nouvelles arrivées. Depuis la dernière édition du Rendez-Vous, deux ans plus tôt, les réseaux du groupement de distribution affichent 180 points de vente supplémentaires ; «tous les réseaux se développent, confirme le directeur des enseignes AAG, preuve que chaque profil de réparateur y trouve les réponses adaptées à ses besoins».

Développer le pré-contrôle technique…

Pour 2019, Groupauto va orienter ses atelier vers 4 nouvelles sources de business : aux côtés du pré-contrôle technique qui apparait comme un nouvel Eldorado à l’heure du contrôle technique renforcé, la tête des réseaux entend faire se pencher les professionnels sur les systèmes ADAS et l’hybridation qui se généralisent ou encore de la vente VN.

«Le contrôle technique modifié depuis mai dernier segmente les défaillances d’un véhicule en trois catégories, expose le directeur des réseaux de réparation. Les défaillances majeures et critiques (NdlR : qui appellent à une contre-visite du véhicule) sont des opportunités pour nos atelier. Et le futur contrôle technique de janvier prochain, plus strict en termes de contrôle de l’opacité des fumées, pourrait augmenter le taux de refus de 10 à 20 % sur le parc diesel contrôlé.»

Si le réseau de contrôle technique Dekra a récemment avancé l’hypothèse d’une hausse du taux de refus autrement plus sage, il n’en demeure pas moins qu’il y a là matière à se positionner pour les réseaux du groupement : «Le contrôle technique devient de plus en plus anxiogène pour les automobilistes ; le pré-contrôle devient donc capital pour vos client, poursuit-il. Pour vos ateliers, il génère des réparations, de l’éco-entretien voire, le prêt d’un véhicule relais… Tout est en place pour leur proposer un service clé en main !»

… et suivre les nouvelles technologies

Autres évolutions de marché sur lesquelles se positionner : les systèmes ADAS et la montée en puissance de l’hybridation dans le parc roulant. Pour le premier Vincent Congnet déclare qu’en 2020, 20 % des véhicules entrant à l’atelier auront un problème d’ADAS ! Avec un positionnement prix forcément mieux disant que les réseaux de marque (environ 165€ contre 190 pour ces derniers), une seule opération hebdomadaire permettrait de générer 7 500€ de chiffre additionnel sur l’année… Quant aux nouvelles motorisations, si le véhicule électrique ne représente aujourd’hui qu’1% du parc roulant, l’hybridation elle est en marche. Et si 100 Top Garage sont d’ores et déjà formé à ces nouvelles technologies par le biais du partenaire du groupement Daf Conseil, Vincent Congnet a appelé tous les membres du réseau à prendre la balle au bond.

Dernier marché que souhaite voir se développer le directeur des réseaux : la vente VN à travers son partenariat avec Delta Car lequel propose le seul configurateur VN multimarque en Europe, mais aussi par le biais d’achat de lot de VN directement auprès des constructeurs. Si la vente de VN n’est pas appelée à devenir le cœur d’activité des réparateurs sous enseigne Groupauto, cette diversification est en revanche génératrice de marge : «lorsque les distributeurs gagnent entre 50 et 150€ par véhicules, notre système d’approvisionnement nous permet de dégager 4% de marge à chaque vente» souligne le directeur des réseaux AAG…

Devis automatisés et des forfaits…

Le plan d’action comprend d’abord la mise en place, sur les sites respectifs des différentes enseignes, du devis en ligne automatiquement généré (développé avec Sidexa). Il prend en compte trois niveaux différents de taux de main d’œuvre en fonction de la localisation du professionnel. Trois zones ont été identifiées : l’Ile-de-Fance à 64€/h, Rhône-Alpe-Côte d’Azur à 59€/h, et le reste du pays positionné à 54€/h. Une stratégie de prix unique a priori délicate à faire passer auprès de réparateurs indépendants.

Mais celle-ci, dictée par la volonté de transparence des prix vis-à-vis des clients automobilistes, présente au moins une vertu pour les ateliers, Vincent Congnet rappelant que le CA généré par les devis en ligne sont en général plus importants qu’un panier moyen ‘classique’ (300€ par devis transformé).

Développer la notoriété

Un focus en 2019 va s’opérer sur la notoriété des enseignes. A ce titre, si la notion de marque unique n’a pas été clairement exprimée au Rendez-Vous 2018, à l’inverse de la stratégie adoptée l’Autodistribution pour ses réseaux Garage AD et AD Carrosserie, le chemin emprunté s’avère sensiblement le même chez Groupauto : la nouvelle campagne publicitaire est commune aux deux enseignes et le backoffice comme le marketing vont être fusionné… De quoi en tout cas revendiquer, avec 900 Top Garage et 210 Top Carrosserie, une famille de plus de 1 100 professionnels sous la même bannière !

La notoriété passera également par la satisfaction client. Pour cela, les enseignes de Groupauto vont pouvoir bénéficier d’un partenariat avec GarageScore, qui générera automatiquement des enquêtes de satisfaction auprès des clients passés dans les ateliers. Objectif : développer le nombre d’avis clients pour chaque membre. «Développer vos avis clients devient capital à l’heure où la moitié des internautes consultent les avis clients déposés sur les sites web et où 82 % en tiennent compte dans leur processus d’achat. Cela permet d’augmenter le nombre d’avis positifs, en général moins nombreux que les avis négatifs car ce sont les clients mécontents qui prennent le temps de déposer leur avis», souligne Vincent Congnet.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 3,67 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan