5ème anniversaire de Nexus : le P-dg de Valeo à l’honneur

Partagez

A l’occasion de son 5ème anniversaire, Nexus Automotive international a choisi de décerner son tout premier Award à Valeo. Il a été remis pour l’occasion à Jacques Aschenbroich, l’actuel P-dg de l’équipementier pour la réussite de l’entreprise qu’il conduit depuis 2009 et pour sa vision managériale. En marge de l’événement, le P-dg a aussi mis fin au suspens : Valeo sera bel et bien présent à Equip Auto 2019 !

Jacques Aschenbroich, P-dg de Valeo et Gaël Escribe, CEO de Nexus Automotive international.

Jacques Aschenbroich, P-dg de Valeo et Gaël Escribe, CEO de Nexus Automotive international.

Le 5 février dernier, Nexus Automotive International avait choisi Paris pour fêter les 5 années d’existence du groupement international. «De la Communauté Nexus», préfère dire Gaël Escribe, le CEO et co-fondateur d’une entreprise qui atteint déjà près de 18 milliards d’euros de pièces distribuées par 135 membres et 1 547 affiliés dans 128 pays.

Pour fêter cette réussite, Nexus donnait un dîner réunissant quelques 38 de ses adhérents majeurs, les membres de son staff… et un équipementier et un seul : Valeo. Nul favoritisme pourtant parmi les 75 fournisseurs mondiaux qui accompagnent le groupement, mais la volonté de décerner pour l’occasion le tout 1er Award de l’histoire du réseau mondial de distributeurs à un équipementier considéré comme majeur par toute la planète Nexus.

La rechange, «foyer d’innovations à part entière»

C’est Jacques Aschenbroich, le P-dg de Valeo, qui était ainsi à l’honneur. «Un citoyen du monde avec la même obsession que Nexus à accompagner les marchés émergents», a souligné Gaël Escribe ; mais aussi l’homme qui a su concevoir et conduire, dès 2009 quand il devient directeur général puis en tant que P-dg depuis 2016, une stratégie gagnante en concentrant les efforts du groupe à la fois vers les technologies de réduction de CO2 et le déploiement sur les marchés de croissance.

Si G. Escribe a aussi voulu saluer «l’obsession inédite de l’innovation et de la technologie qu’a su insuffler le P-dg à Valeo au cours des 5 dernières années», le patron de Nexus a surtout tenu à récompenser ainsi «[son] intérêt profond pour le marché de la rechange, rare chez un P-dg dirigeant un équipementier leader en 1ère monte».

En retour, Jacques Aschenbroich a souligné que la rechange ne représente pas seulement 14% du chiffre d’affaires de Valeo qui atteignait 18,7 milliards d’euros en 2017. Pour lui «ce n’est plus, si cela a jamais pu l’être dans le passé, une activité subsidiaire ni une activité-refuge quand la 1ère monte se replie ; c’est pour nous un foyer d’innovations à part entière, portées par la capacité d’acteurs comme Nexus à réinventer le métier, tout particulièrement dans les modes de distribution».

De qui, les premiers 20 milliards de chiffre d’affaires ?

Et les deux dirigeants se sont souvenus avoir évoqué ensemble, au tout début de Nexus, un repas promis par Valeo à toute l’équipe du groupement «si un jour, Nexus atteignait 20 milliards d’euros« . L’occasion pour Gaël Escribe de souligner que Nexus approchera cette année des 18 milliards… et pour Jacques Aschenbroich, de blaguer sur celui qui atteindra effectivement le premier le seuil des 20 milliards et décidera alors du restaurant offert par l’autre…

Et si l’on en croit les attentes des analystes qui ont pourtant malmené la valeur Valeo ces derniers mois -«on dit que la bourse a toujours raison, mais en l’occurrence, elle a tort !« , va d’ailleurs plaisanter Jacques Aschenbroich- ce nouveau pari entre l’équipementier et le distributeur pourrait bien être gagné pour Valeo dès cette année.

Valeo va encore rimer avec Equip Auto !

Avant de partir dîner avec les adhérents de Nexus, Jacques Aschenbroich va mettre fin au suspens en confirmant la présence de Valeo à Equip Auto en octobre prochain.

En équipementier ayant su conduire une expansion mondiale sans sacrifier ses unités de production françaises, «Valeo fera ainsi son devoir», a-t-il annoncé. Sans oublier, en passant, de rappeler le salon français à ses obligations de réussite. Car si Valeo devait choisir un seul salon de la rechange en Europe, «ce serait Automechanika», a-t-il conclu…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*