NTN-SNR : pluridisciplinaire, qu’on se le dise!

Partagez

En parallèle de l’annonce de la création d’une direction de la communication afin de mieux faire connaître toute l’étendue de son offre, NTN-SNR annonce un vaste programme d’extension de gamme et sa volonté d’abandonner l’image d’équipementier mono-produit qui lui colle à la peau…

C'est notamment avec son offre transmission, lancée en 2017, que NTN-SNR entend se départir de son image d'équipementier mono-produit...

C’est notamment avec son offre transmission, lancée en 2017, que NTN-SNR entend se départir de son image d’équipementier mono-produit…

NTN-SNR a fêté ses 100 ans l’année dernière. La société franco-nipponne a donc passé un cap, mais souhaite gagner davantage en visibilité. L’équipementier a ainsi annoncé qu’il allait plus communiquer et s’est donné les moyens de ses ambitions avec la création d’une direction de la communication pour NTN-SNR Europe, direction confiée à Christophe Espine, jusqu’ici directeur marketing rechange automobile pour la zone EMEA, et remplacé à ce poste par Amélie Paviet (voir le communiqué sur AM Today). Objectif : davantage mettre en valeur les trois activités du groupe industriel -automobile, aéronautique et industrie- en communiquant de façon plus systématique et plus cohérente.

L’innovation selon NTN-SNR

Cette volonté nouvelle de communiquer davantage portera notamment sur un des axes stratégiques de NTN-SNR, qui est de miser sur l’innovation en permanence, «avec l’objectif de figurer chaque année dans le top 30 des entreprises déposant des brevets en France», précise Eric Malavasi, vice-président et directeur de la rechange automobile.

Témoins récents : après le galet tendeur hydraulique avec un mécanisme d’amortissement variable, présélectionné aux Grands Prix Internationaux de l’Innovation Automobile lors de la dernière édition d’Equip Auto, l’équipementier présentait l’année dernière sur Automechanika des roulements à bille en céramique équipant de série un modèle Jaguar et finalistes dans le cadre des Innovation Awards du salon allemand. Ou tout dernièrement, sa participation à un projet un peu fou : élaborer pour le compte du constructeur de 2 roues Lazareth la cinématique du déploiement des roues jumelées du véhicule équipé de turbines au centre du roulement des roues pour… décoller ! Ou comment le groupe industriel annécien a apporté sa pierre à l’édifice dans la première tentative mondiale de faire voler une moto…

NTN-SNR a participé à la réalisation de ce prototype de moto volante imaginée par le constructeur Lazareth en intégrant des turbine dans les roulements de roue du véhicule...

NTN-SNR a participé à la réalisation de ce prototype de moto volante imaginé par le constructeur Lazareth en intégrant des turbines dans les roulements de roue du véhicule…

Des roulements…

Si NTN-SNR est indiscutablement connu et reconnu en tant que spécialiste mondial du roulement, l’équipementier dispose dans son portefeuille produit de nombreuses autres gammes : distribution et accessoires, kits de suspension, kits de frein, transmission (CVJ) et capteurs de roues.

Pour se défaire de cette image de mono-spécialiste, NTN-SNR entend donc communiquer plus fréquemment sur ses autres savoir-faire. Et mieux diversifier son business PR en tirant sa légitimité sur le marché de sa forte présence en OE.

Car il possède une réelle expertise sur l’ensemble de ces gammes : il souhaite en effet continuer sur la bonne dynamique de son offre «Powertrain» (distribution et accessoires) qui constitue la deuxième source de profit de l’entreprise derrière les roulements – pièce sur laquelle l’équipementier entend se positionner en leader mondial avec grosso modo un tiers de parts de marché en OEM. En rechange, «l’offre powertrain n’atteint pas les 5% de parts de marché en Europe», précise Eric Malavesi. Si le marché de la distribution est certes très atomisé car les acteurs très nombreux, «cette position ne reflète pas notre ambition sur cette famille de produits», poursuit le directeur de la rechange automobile.

L’équipementier compte également développer son activité châssis, NTN-SNR étant rien moins que n°2 mondial sur les kits de transmission et n°1 en Europe sur les butées de suspension. L’objectif pour NTN-SNR est, là encore, d’atteindre pour ces familles de produit une position en rechange en rapport avec ses parts de marché en première monte.

…et des gammes élargies

Pour trouver ces autres relais de croissance potentiels, il compte également étoffer ses lignes de produit en IAM afin de proposer une couverture de parc toujours plus importante. En 2019, le programme s’annonce chargé ! Pour sa gamme powertrain, l’équipementier figure d’ores et déjà dans le top 3 européen en termes de largeur de gamme : avec 3 200 références en effet, il couvre 97% du parc roulant sur le Vieux Continent. En 2019, la nouveauté portera sur l’apparition d’une offre inédite de kits de chaînes de distribution avec, dans un premier temps, 22 références prévues pour le mois de juin.

Le pôle châssis va lui aussi voir son offre enrichie, avec le lancement de 60 nouvelles références de CVJ qui viendront s’ajouter aux 350 existantes ; la gamme de capteurs va faire un bond avec 100 références supplémentaires qui porteront en juin le total à 350 références.

La gamme driveline (roulements pour boîtes de vitesse), devrait elle aussi monter en puissance, les 300 références proposées par NTN-SNR (à 100% fabriquées en interne) concernent à 80% des produits spécifiques, donc captifs…

Par ailleurs, l’accent devrait être mis sur le volet « poids-lourds », un secteur où il est très présent en OE (Renault trucks, Mercedes, Isuzu, UD Truck…). L’équipementier propose en rechange 360 références de roulement de roues ou de transmission.

Services : le réparateur comme première cible

2019 verra enfin l’accent mis sur les services. «Nous avons considérablement amélioré notre taux de service, qui atteint aujourd’hui 97% lorsqu’il y a 4 ou 5 encore, le sujet était presque tabou dans l’entreprise», rappelle Eric Malavasi. Quant à TechScan’R, l’outil digital destiné à accompagner les professionnels pour toute recherche d’info technique sur les produits du groupe, il se déploie progressivement en Europe, avec 10 000 téléchargements en France, Allemagne, Russie et Pologne notamment.

Toujours plus orienté « réparateurs » dans sa troisième version, il est sans cesse enrichi et amélioré grâce à la mise en place d’un panel de garages au travers duquel l’équipementier bénéficie de remontées terrain quant à son utilisation pour améliorer le confort de navigation ou progresser dans la pertinence des infos mises à disposition.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*