Après-vente : un net ralentissement fin 2018 selon la Feda

L’institut de sondage I+C a dévoilé pour la Feda les principaux indicateurs du secteur pour le dernier trimestre 2018. Sans grande surprise, ils mettent en relief un brutal coup d’arrêt de l’après-vente sur cette période, après des mois pourtant très encourageants…

Le Club de la Distribution Automobile (CDA), organisé par la Feda le 19 mars dernier à Paris, a été l’occasion pour l’organisation professionnelle de communiquer les grands indicateurs d’activité du secteur à ses adhérents pour les trois derniers mois de l’année passée. Sur la base de données compilées issues de la CGI et de ses propres données, l’institut n’a pu que venir confirmer la triste tendance qui se profilait en décembre lorsque la rédaction évoquait l’impact négatif des Gilets jaunes sur le business…

Au niveau macro-économique, le CA du secteur du commerce de gros et international a enregistré une hausse de 1,5% sur 12 mois glissants. Il est toutefois à noter que la fin de l’année a ralenti, la hausse n’étant plus que de 1% sur le dernier trimestre 2018 par rapport au dernier trimestre 2017. Le secteur spécifique de l’approvisionnement de l’industrie et des pièces automobiles suit exactement la même tendance et la même évolution. Une relative performance toutefois : le secteur des produits de consommation courante a, lui, reculé de quelque 3,5% sur la même période…

Une dynamique après-vente brisée au 4ème trimestre

Selon I+C, l’année était pourtant très bien partie pour la distribution de pièces détachées VL comme PL. Ainsi, sur le segment VL, le coup d’arrêt brutal du dernier trimestre 2018 (+0,5%) n’entachera que très partiellement les très bonnes performances des trois premiers, après un très respectable +4% au 1er trimestre, un joli +5% au 2ème et surtout un beau +7% au 3ème… Au final, l’activité VL a enregistré sur l’année un honorable +4%.

Sur le segment VL, dans le détail, l’activité peinture carrosserie est celle qui ressort la grande gagnante de l’exercice 2018 grâce notamment à un excellent 3ème trimestre (+16% !) et, dans une faible mesure mais preuve que tout n’allait pas mal en fin d’année, +7% entre octobre et décembre. L’activité aura ainsi gagné +8,5% par rapport à 2017…

le PL miraculé

Les pièces (+4% sur l’année) mais aussi et surtout les prestations (+6,5%) ont conjointement participé à ces bons résultats. Pièces de grandes ventes et pièces technique accusent toutes deux le coup au dernier trimestre, leur évolution affichant respectivement -2% et -4%. Reste que, sur l’année, ces deux activités atteignent respectivement +2% et +5%. Les prestations d’atelier s’en sortent bien avec un 4ème trimestre à +7%, pour +5,5% sur l’année 2018.

Quant au PL, l’année aura été un très bon cru en matière d’entretien-réparation, avec une activité qui affiche +5% sur l’année (+4% au dernier trimestre).

Entretien : les indépendants plus exposés

Ce baromètre Feda souligne que la conjoncture n’a pas été rose pour les réparateurs dans leur ensemble avec un recul de 1,5% sur les deux derniers mois par rapport à la même période un an plus tôt. La tendance sur 4 trimestres consécutifs décroche péniblement +0,8%. Le ralentissement est ici particulièrement net : sur le bimestre précédent, l’évolution de l’activité était encore bien orientée à +1,5% et la tendance sur 4 trimestres glissants s’établissait à 1,4%.

Dans le détail, on peut également constater que les professionnels de l’entretien-réparation n’ont pas tous été logés à la même enseigne durant cette période difficile. En effet, tandis que les concessionnaires et agents de marque réussissaient à tirer leur épingle du jeu avec une évolution de leur CA nulle par rapport au même bimestre un an plus tôt, les MRA, pneumaticiens/fast-fitters et centres autos ont tous accusé des reculs de respectivement -3, -1 et -3%.

Ils se rattrapent certes sur 12 mois glissants. Mais de très peu : +0,8% pour les réparateurs agréés (RA1 et RA2), +0,5% pour les MRA, +2% pour les réparateurs rapides et les pneumaticiens, +0,3% pour la population des centres auto.

-4% en pièces techniques

L’analyse des paniers de produits ventes de pièces suit logiquement les mêmes orientations. Les pièces techniques accusent une baisse de 4 points sur le dernier bimestre 2018 par rapport à la même période en 2017 (et une tendance de -1,4% sur 12 mois glissants).

Quant aux pièces de grandes ventes, elles reculent de 3% par rapport à novembre-décembre 2017 et la tendance annuelle s’établit à -0,9%.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan