Franchise Expo 2019 – Point S : Michel Chabot dans le grand bain

Partagez

Récemment nommé directeur du développement du réseau Point S, Michel Chabot est allé à la rencontre des prospects de l’enseigne sur le récent salon Franchise Expo Paris. L’occasion de faire le point avec lui sur ses ambitions dans sa nouvelle fonction.

Le stand Point S lors du deuxième jour du salon Franchise Expo Paris, le 18 mars 2019.

Dunlop, Euromaster, First Stop puis Doyen Auto… A en juger par les entreprises qui ont jalonné sa carrière, on peut dire qu’en matière de pneumatiques et d’entretien mécanique, Michel Chabot en connaît un rayon ! Cela tombe bien : c’est pour en faire profiter tout le réseau Point S et ses futurs adhérents qu’il a récemment rejoint le groupement de négociants-spécialistes et de centres auto indépendants en tant que responsable du développement.

«Aujourd’hui, un centre Point S ne peut plus se passer d’une bonne activité entretien car la révision constructeur est aujourd’hui l’une des premières pourvoyeuses d’entrées-atelier, peut-être même devant le pneu, ose avancer l’intéressé. Aujourd’hui, il n’est pas rare que nos adhérents aillent jusqu’à la pose et dépose de kits de distribution : ce n’est plus un mal nécessaire que de pratiquer l’entretien mécanique, au contraire, c’est un levier.»

Favoriser la montée en compétences du réseau

C’est le type de messages qu’il est venu transmettre aux prospects venus rendre visite à Point S sur Franchise Expo 2019 : le soutien de l’enseigne au développement des compétences des adhérents, anciens et nouveaux.

«Lorsque l’on ouvre un centre, en effet, il vaut mieux composer son équipe de collaborateurs en valorisant des compétences diverses et complémentaires, insiste Michel Chabot. Raison pour laquelle Point S met aussi l’accent sur le soutien aux adhérents de la part de notre responsable des ressources humaines, Sarah Perrin, pour aider les entrepreneurs de l’enseigne à trouver les techniciens, les chefs d’ateliers, les responsables de centres les plus désignés.»

Des prospects qui connaissent le métier

Contrairement à ce que réclament nombre d’enseignes d’entretien auto exposant à Franchise Expo, Point S, comme d’autres réseaux de négociants-spécialistes, est d’abord à la recherche d’hommes et de femmes du métier, et non d’investisseurs ou d’entrepreneurs n’ayant pas la fibre automobile. «Nos principaux contacts sont souvent des passionnés d’auto et Point S les attire car nous sommes capables de mettre en avant toute une palette de services qui va bien au-delà du pneu, reconnaît Michel Chabot. Mais la base, c’est de tisser une relation de proximité avec le client.»

La proximité, le nouveau directeur du développement entend la mettre en avant dans le choix du concept des futurs adhérents. Car Point S en compte quatre : Point S Pneumatique, Point S Centre auto, Point S Industriel et Point S City. «Le concept Point S City a cet avantage qu’il peut s’adresser à des professionnels déjà implantés en milieu urbain avec une autre activité et, pour leur clientèle, des activités récemment développées par Point S, comme l’installation de boîtiers de conversion au superéthanol-E85, est très pertinente.»

Les 580 points de vente en ligne de mire

Comme annoncé en janvier dernier, Point S vise les 580 points de vente d’ici la fin de l’année 2019. «Nous sommes sur Franchise Expo pour établir des contacts qualifiés qui nous permettront d’atteindre cet objectif, souligne Michel Chabot. Nous disperserons ensuite les dossiers de nos prospects vers nos six responsables régionaux, afin qu’ils prennent en charge les projets de nos futurs adhérents potentiels dans leur région d’origine.» Le délai de création d’un centre Point S varie de 3 à 6 mois, en moyenne, si l’entrepreneur dispose d’un local. Si ce n’est pas le cas, le projet peut mettre plus longtemps «mais c’est rare car 85% de nos prospects disposent déjà d’un site car ce sont des gens du métier».

Une fois le projet soumis, l’étude géomarketing réalisée, le business plan établi, c’est le conseil d’administration de Point S, constitué notamment d’adhérents du réseau, tous indépendants, qui statue sur l’entrée du nouvel adhérents dans le réseau. «Il est important pour le futur adhérent Point S d’être adoubé par les entrepreneurs de son réseau, d’autant que l’esprit familial qui règne entre eux est très important : il doit être cultivé», insiste le directeur du développement.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*