PL – ZF rachète Wabco : l’émergence d’un nouveau géant

Partagez

L’équipementier allemand ZF a annoncé hier la signature d’un accord définitif visant à racheter l’Américain Wabco, spécialisé dans le VI. Le nouvel ensemble, qui cumule environ 40 Mds d’€ de CA annuel, se positionne comme l’un des systémiers leader sur ce segment de marché…

Hier, ZF a annoncé un accord définitif en vue de racheter l’intégralité des actions de l’équipementier Wabco à raison de 136,50 $ US par action pour une valeur d’environ 7 Mds de dollars. Wabco, qui produit des systèmes de contrôle de freinage, des technologies et des services améliorant la sécurité (contrôle de stabilité), l’efficacité et la connectivité des poids lourds (tracteurs et remorques) et des bus, emploie 16 000 personnes dans 40 pays et a réalisé en 2018 un CA de 3,3 Mds d’€.

L’opération, d’ores et déjà approuvée par le conseil d’administration et le conseil de surveillance de ZF ainsi que le directoire de Wabco, devrait être bouclée en début d’année prochaine – sous réserve de son approbation par l’assemblée des actionnaires ainsi que celle des autorités de régulation. Elle donnerait alors naissance à un mastodonte au CA cumulé de près de 40 mds d’€…

Rapprochement stratégique

Ce rapprochement doit dans un premier temps permettre à ZF d’intégrer une expertise nouvelle quant à la fonction freinage des VI. «Pour ZF, l’acquisition d’un spécialiste et leader dans le domaine des systèmes de freinage pour véhicules industriels permet d’ajouter un segment d’activité stable qui bénéficie d’une croissance et permet à notre division « véhicules industriels » existante d’étendre son expertise dans le domaine du contrôle dynamique des véhicules», a ainsi confirmé Wolf-Henning Scheider, président directeur-général de ZF.

Plus largement, ce projet d’acquisition s’inscrit dans la stratégie de ZF baptisée «Mobilité nouvelle génération», dont les principaux objectifs sont la réduction des émissions polluantes et le renforcement de la sécurité routière. Non seulement parce qu’il ferait en effet de ce nouvel ensemble un leader incontournable dans la fourniture globale de systèmes intégrés pour l’industrie du poids lourd ; mais aussi parce que les compétences des deux groupes sont éminemment complémentaires… et éminemment stratégiques dans l’objectif de se positionner en leader des technologies embarquées sur les VI de demain. Au premier desquelles celles nécessaires à l’avènement du véhicule autonome.

Or, dans le cadre de sa stratégie Mobilité nouvelle génération, les objectifs assignés doivent être atteints par le biais de technologies embarquées sur les véhicules leur permettant de voir, penser et agir. ZF est un fournisseur de solutions de direction et de transmission ; il dispose également des technologies et produits (capteurs et technologies informatiques) pour « voir » et « penser ». Avec Wabco, le géant allemand souhaite étendre ses technologies pour « agir », les compétences de l’équipementier américain étant primordiales dans la commande des fonctions de conduite automatisée, notamment les manœuvres de freinage d’urgence des véhicules industriels.

ZF démontre en tout cas son souhait de ne pas se faire distancer sur ce terrain, à l’heure où le monde du VL a levé le pied sur le thème du véhicule autonome pour se focaliser sur l’électrification des véhicules. Une façon de se rendre -au moins sur ce plan- «moins dépendant du cycle économique de l’industrie des voitures particulières» selon le communiqué diffusé par l’équipementier…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*