Renault : St-Caradec, première des 150 nouvelles plaques PR en France

Le groupe de distribution Bodemer (Renault, Dacia, Nissan) a inauguré sa nouvelle plateforme logistique pour son business pièces de rechange (Pièces Renault et Motrio, carrosserie, vitrage et pneus). Un site qui s’inscrit dans la nouvelle stratégie du groupe Renault de disposer de 150 plaques de ce type à l’horizon 2022. Après la tectonique des plaques de PSA Aftermarket, voilà probablement la réplique du Losange. Avec les 9 plateformes Exadis en joker équipementier ?

Le plateformage des stratégies PR semble bel et bien à la mode chez nos constructeurs français. Mardi 23 avril, le groupe de distribution Bodemer (32 concessions en Bretagne et Normandie) a inauguré sa nouvelle plateforme logistique PR à Saint-Caradec, dans les Côtes d’Armor.

Cette dernière, qui a nécessité un investissement de 4,8 M€, est la première pierre d’un investisseur privé au nouvel édifice que le constructeur entend mettre en place en France dans le cadre de sa stratégie pièces de rechange. En effet, Renault a annoncé vouloir troquer les 400 points de distribution actuels contre 150 sites de ce type d’ici 2022. Comment ? En créant des synergies entre concessionnaires régionaux pour bâtir des plateformes plus importantes en surface et plus richement dotées, afin d’augmenter la qualité de service.

20 000 références

Développée sur une surface de 8 000 m², la plateforme logistique du Groupe Bodemer revendique quelque 10 km de rayonnage. De quoi offrir une capacité de stockage à 450 000 pièces de rechange.

Le site de Saint-Caradec devrait stocker à terme 20 000 références, soit près de trois fois l’offre jusqu’ici stockée sur ses deux magasins de Saint-Brieuc et Vannes. Y figureront bien entendu des références Renault et Motrio, mais également une offre pièces de carrosserie et vitrage auto, ainsi qu’un stock de 25 000 pneus pour satisfaire les clients sur la première cause d’entrées-atelier.

Avec ce nouvel outil logistique, le groupe Bodemer annonce être en capacité de livrer deux fois par jour ses 600 clients. Et il ne s’interdit pas de pousser les murs, pour y accueillir éventuellement une partie de la collection de pièces de rechange d’origine Nissan…

Distrigo Bis ?

Après PSA, qui a initié un grand chambardement en interne avec l’implantation de plateformes logistiques Distrigo et sa stratégie mondiale de conquête via une offre en pièce équipementière, voilà donc Renault qui annonce repenser à son tour sa stratégie logistique de ses pièces de rechange.

Sur ce plan, la réponse de Renault diffère sensiblement de la stratégie de PSA aftermarket en termes de maillage du territoire. Lorsque le premier avance avec une quarantaine de «méga-plaques PR», la marque au Losange entend installer trois fois plus de sites logistiques !

Faut-il y voir une volonté de répondre ultra-localement aux besoins des professionnels en pièces de rechange ? Toujours est-il que -autre différence avec la firme de Sochaux- ce déploiement ne s’opérera qu’avec l’assentiment volontaire de ses concessionnaires. La direction régionale du constructeur a clairement indiqué lors de l’inauguration du site que les RA1 resteraient maîtres de leur territoire et de leur business PR.

Le joker Exadis pour compléter l’offre en pièces équipementières ?

Faut-il dès lors pressentir l’arrivée complémentaire de pièces équipementières, ces 150 plaques promises servant alors de stock avancé à l’offre Exadis dont Renault et son groupement de concessionnaires sont au capital depuis décembre 2016 ? Le constructeur s’est montré plutôt discret sur le sujet. De longs mois après s’être ainsi rapproché du schéma logistique déployé par le groupe Laurent, sa stratégie en la matière n’est toujours pas claire.

Renault semble -pour l’heure- ne piocher qu’à la marge dans l’offre pièce équipementière du Groupe Laurent. Mais si sa stratégie PR ambitionne d’être plus œcuménique façon PSA Aftermarket, l’objectif de qualité de service, de proximité et d’exhaustivité pourrait effectivement rendre insuffisants les seuls 9 dépôts régionaux du distributeur indépendant

1 commentaire concernant “Renault : St-Caradec, première des 150 nouvelles plaques PR en France”

  1. Vos sources pour cet article sans citation ?

    NdlR: comme nous avons reçu trop tard les informations du Groupe Bodemer sur le sujet, nos sources sont nos confrères de la presse professionnelle et régionale, nos propres contacts, notre analyse, notre expérience…
    Les informations officielles reçues au lendemain de la rédaction de cet article n’imposent finalement aucun changement.

    Mais au fait, pourquoi cette très surprenante question? Les sources et les citations doivent-elles être dorénavant expressément relatées?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan