A la Une Groupement

Equip Auto 2019 – Autodistribution : créateur de lien… et de business

C’est sous le slogan «Créons du lien», lancé en 2017, qu’Autodistribution est revenu sur le salon de la Porte de Versailles. Une continuité du message qui n’a pas été synonyme de continuité dans le contenu, tant les objectifs assignés depuis l’année dernière dans le cadre de son plan Préférence 2022 poussent encore plus loin les notions d’excellence logistique, technique et commerciale du distributeur…

Debout, de g. à dr.: Jeremy de Brabant, directeur général BtoB de Parts Holding Europe et Stéphane Antiglio, président.

Debout, de g. à dr.: Jeremy de Brabant, directeur général BtoB de Parts Holding Europe et Stéphane Antiglio, président.

Présent depuis 1985 sur Equip Auto, Autodistribution avait vu grand pour cette édition 2019 : sur un stand de 900 m², un staff de quelque 125 collaborateurs de l’Autodistribution renseignaient les visiteurs sur toute la palette de produits et services proposés par le groupement de distribution.

Et cette année, il reprenait le slogan lancé il y a deux ans, «Créons du lien», comme pour mieux affirmer encore l’étroite collaboration entre les divers maillons de la chaîne de l’aftermarket, de l’équipementier jusqu’à l’utilisateur final de la pièce : le réparateur.

Dans la droite lignée de son Plan Préférence 2022, dévoilé en octobre 2018 lors de sa grande convention à Malte, le groupement a mis l’accent lors du salon sur sa volonté de se positionner en distributeur d’excellence multimarque et multimétier, ainsi qu’en apporteur d’affaires pour les clients réparateurs.

Excellence multimétier

Le groupement a ainsi fait un point sur son organisation logistique, composée d’une plateforme nationale (Logistéo, 120 000 références en stock et 60 000 lignes traitées/jour), un réseau de plateformes spécialisées (pièces techniques, Cora pour la carrosserie, peinture) enrichi depuis le 1er octobre avec la nouvelle plateforme de Lieusaint dédiée au matériel de garage, accueillant 1 400 références d’équipement de garage dont la gamme « maison » Isotech, ainsi que 8 plateformes de dépannage ACR, qui viennent en soutien des 57 distributeurs (filiales et adhérents) implantés au travers de 350 points de service sur tout le territoire.

Ces derniers subissent d’ailleurs un vaste programme de modernisation. Ce « big bang » débouche ainsi sur trois formats distincts de magasins -full, medium et initial- pour 20 000 références stockées en moyenne, et l’adoption progressive de la nouvelle charte graphique de l’enseigne.

Et si ce maillage nationale doublé du maillage de proximité autorise d’ores et déjà jusqu’à 4 livraisons/jour, le groupement a investi dans deux outils d’optimisation des tournées afin d’améliorer encore sa qualité (et sa rapidité) de service : le logiciel PTV et un système de géolocalisation de la flotte des véhicules de livraison permettant notamment d’orienter le véhicule le plus proche lors d’une demande en urgence…

Identifier la bonne pièce

Mais l’excellence dans la distribution ne se limite pas à un schéma logistique. L’identification de la pièce est devenue aujourd’hui une condition sine qua non à une bonne qualité de service. Dans ce cadre, Autossimo agrège progressivement les différents métiers couverts par le groupement, avec l’intégration récente de l’ensemble du catalogue Cora (78 000 références), une partie dédiée aux consommables ainsi qu’un outil de chiffrage.

En parallèle, Autodistribution continue d’investir dans l’aide à l’identification et à la commande avec désormais 22 centres d’appels. Car le téléphone représente encore 60% des ventes au sein du groupement (contre 20% via Autossimo). Gérant quelque 25 000 appels quotidiens, dont 95% reçoivent une réponse en moins de 15 secondes, les call centers servent aussi pour Autodistribution à piloter la satisfaction client au travers de Critizr.

Autodistribution apporteur d’affaires

«Vouloir se positionner en distributeur d’excellence, c’est être un apporteur de solutions et non plus seulement un distributeur livrant la bonne pièce au bon moment», résume Jérémy de Brabant, nouveau directeur général des activités B2B.

Pour développer le business de ses clients réparateurs, l’enseigne de distribution a ainsi identifié deux (r)évolutions technologiques qui vont très rapidement impacter les ateliers : l’éco-entretien et les ADAS. Pour l’éco-entretien, le groupe incite massivement ses réparateurs sous enseigne à se former au process d’éco-entretien et à s’équiper en matériel afin d’obtenir de label de l’association éponyme et s’attaquer à ce vaste marché.

Selon le groupement de distribution en effet, pas moins de 60% des véhicules du parc roulant auraient des émissions polluantes supérieures aux normes et près de 15% des véhicules pourraient se voir recalés au nouveau contrôle technique, plus strict quant aux normes antipollution depuis le 1er juillet dernier. Actuellement, 300 professionnels AD Expert sont formés et équipés au process.

Quant aux ADAS, installés sur un nombre exponentiel de véhicules du parc, ils nécessitent eux aussi formation et équipement. Ce que propose Autodistribution (100% de ses distributeurs sont d’ores et déjà formés) au travers de son Institut AD (1 800 réparateurs formés en 2019 au travers de modules techniques ou tertiaires) et de ses offres Bosch et Texa, toutes deux certifiées FCA.

Du pneu… pour commencer

Dans cette quête de l’apport de business aux clients garagistes, Autodistribution a également annoncé sur le salon se repositionner sur le pneu, l’une des premières causes d’entrées-atelier et qui voit les centres auto, fast fitters et négociants spécialistes se tailler la part belle du marché de la rechange. Sur ce point, Autodistribution a mis en avant son accord de distribution exclusive avec le manufacturier Leao Tyre. Le groupement propose ainsi à travers 34 marques de pneumatiques un catalogue de 27 000 références, disponibles soit via son distributeur soit en drop-shipping via SLPA et Chronopneus.

Ce plan de reconquête, matérialisé par une première campagne nationale, a permis de voir les ventes de pneu B2B toutes marques (qui ne représentent « que » 6% du CA aujourd’hui) bondir de 18% à fin septembre. Idem pour le CA : «Leao Tyre a été la locomotive du dispositif et a représenté 80% de la progression, précise Frédéric Gaillard, directeur général des activités de distribution VL chez Autodistribution, mais les marques de pneus premiums comme Michelin ont aussi bénéficié de la campagne nationale

Après une montée en compétence qui a vu le réseau s’orienter davantage vers les prestations toujours plus techniques, Autodistribution entend bien désormais reprendre pied sur les prestations d’appel, un temps délaissées à la « nouvelle distribution » : après le pneumatique en effet, le groupement de distribution a annoncé mettre en place dans quelques mois un nouveau dispositif cette fois consacré aux lubrifiants. Une consolidation de l’offensive vers la révision constructeur est donc annoncée…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction