A la Une Conjoncture

Commerce et réparation: défaillances en recul de 8,9% au 3ème trimestre

C’est moins grave que quand c’était pire : voilà ce que l’on peut déduire des derniers chiffres Altares concernant les défaillances d’entreprises du secteur du commerce et de la réparation automobiles au 3ème trimestre 2019. ces défaillances reculent de 8,9% et concernent 398 entreprises…

Le 3ème trimestre n’aura pas été trop méchant avec les entreprises du commerce et de la réparation automobiles. Selon Altares qui suit l’évolution des entreprises quatre fois par an, elles se comportent même mieux que la moyenne. Alors que la société d’études constate une baisse nationale des procédures collectives de -9,2% (-6,4% si l’on isole une exceptionnelle extension de procédure de redressement judiciaire à 350 entreprises réunionnaises en août 2008), notre secteur voit le nombre de défaillances baisser de pratiquement autant (-8,9%).

le reflet d’un mieux du marché

Dans ce contexte, 398 procédures (dont tout de même 273 liquidations judiciaires) se sont déclenchées au 3ème trimestre 2019, contre 437 (300 liquidations) à la même période 2018. Les difficultés des entreprises de commerce et d’entretien-réparation reculent donc, mais sans que l’étude puisse faire la différence entre la vente VN/VO et l’activité purement atelier en mécanique ou carrosserie. Un léger mieux qui est confirmé par un bien meilleur troisième trimestre constaté par les distributeurs-stockistes et donc les réparateurs, tous assez largement impactés fin 2018-début 2019 par le mouvement des gilets jaunes.

Altares note en outre que «les trois quarts des jugements concernent des micro-entreprises de moins de trois salariés». Rapporté à notre univers, on peut donc raisonnablement imaginer qu’environ 75% des 398 passages devant le tribunal de Commerce concernent des petites entreprises, voire des auto-entrepreneurs.

Reste que, même si les 10 501 défaillances tous secteurs confondus constituent le meilleur chiffre trimestriel depuis 2007, «73 sociétés de plus de 50 salariés sont également passées devant le tribunal ce trimestre, soit plus d’une défaillance de grandes PME enregistrée chaque jour ouvré, note Thierry Millon, directeur des études Altares ; cette accélération de la sinistralité des PME pèse lourdement sur l’emploi. Près de 37 300 emplois sont ainsi menacés, parfois déjà perdus. 2 350 de plus par rapport à l’été 2018

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Jean-Marc Pierret

Editeur du magazine Après-Vente Auto et de son site Apres-vente-auto.com, Jean-Marc Pierret suit depuis 30 ans l'actualité stratégique du secteur de l'après-vente automobile.
Il se passionne tout particulièrement pour les mutations qui traversent et transforment le paysage de l'entretien et de la réparation automobiles.
Avec Stéphane Freitas, il co-dirige Pertineo Group qui détient les sociétés Publi Expert Gestion (Après-Vente Auto et Après-vente-auto.com), AM-Today (Am-today.com) et l'agence de communication Action Media.

Tel. +33 (0)1 41 88 09 04

jmpierret@apres-vente-auto.com