A la Une Coronavirus

Le Mondial de l’Auto 2020 annulé sous sa forme actuelle

Repris fermement en mains par la PFA depuis son édition 2018, le Mondial de l’Auto, devenu le Mondial-Paris Motion Festival, est contraint d’annoncer qu’il n’aura pas lieu en 2020 sous sa forme actuelle, même si les parties Movin’On, Smart City et les événements hors-les-murs ne sont pas pour l’instant remises en question.

C’est un communiqué signé Luc Chatel, président de la Plateforme de la filière automobile (PFA), et Frédéric Bedin, président du directoire du groupe d’événementiel Hopscotch qui est venu le confirmer ce lundi 30 mars : le Mondial-Paris Motion Festival n’aura pas lieu cette année. Du moins, pas sous la forme que l’on connaît et qui est la sienne depuis plusieurs décennies : celle d’un salon majeur de l’automobile faisant la part belle aux plus grands constructeurs.

« Au regard de la gravité de la crise sanitaire sans précédent face à laquelle le secteur automobile, frappé de plein fouet par l’onde de choc économique, joue aujourd’hui sa survie, nous sommes contraints d’annoncer que nous ne serons pas en mesure de maintenir dans sa forme actuelle le Mondial de l’Auto à la Porte de Versailles pour son édition 2020 », déclarent-ils. Après avoir repris en main le salon-phare de l’automobile en Europe, la PFA et son nouveau partenaire pour l’organisation, Hopscotch, aux côtés de l’historique partenaire AMC Promotion, accusent ainsi un coup dur, alors que cette édition 2020 devait apporter un nouveau souffle à l’événement.

Movin’On et Smart City pas (encore) concernés

« Les parties Movin’On, Smart City et les événements hors-les-murs ne sont pas pour l’instant remises en question », ajoutent les deux dirigeants. Logique, puisque celles-ci ne nécessitent pas la même organisation ni la même surface, et mettent davantage en avant des sociétés de service ou des innovations que des véhicules et concept-cars, produits dont l’exposition nécessite une organisation toute particulière, tant de la part des constructeurs que de celle des sociétés qui conçoivent et installent les gigantesques stands qui les accueillent.

« Nous étudions toutes les solutions alternatives en relation étroite avec nos principaux partenaires, poursuivent Luc Chatel et Fréderic Bedin. La profonde réinvention de l’événement que nous avons initiée, avec notamment une dimension de festival autour de la mobilité innovante, mais aussi un volet BtoB fort, pourrait en offrir l’opportunité. Rien ne sera comme avant et cette crise doit nous apprendre à être agiles, créatifs et plus que jamais innovants », concluent-ils, tout en soulignant qu’ils donneront prochainement davantage d’informations sur leurs prochaines décisions.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction