A la Une Résutats

PHE (Autodistribution) assume ses bons résultats 2019

Le groupe PHE (Autodistribution et Oscaro en France) vient de publier ses excellents résultats 2019. A presque 1,8 milliard de CA, le distributeur affiche une progression de +22,6% en 2019 pour un EBITDA de 154,4 millions (+20,6%). Il ne dit rien sur les perspectives de marché en 2020, mais pas besoin d’être analyste pour prédire l’interruption de cette croissance constante…

En ces temps de catastrophe avérée et d’avenirs incertains, l’information a certes quelques relents d’incongruité. Mais la vie continue et il faut bien sacrifier aux rituels des résultats annuels, même si en l’occurrence, ils évoquent un temps révolu pour de longs mois.

Grâce à Oscaro, mais pas seulement…

PHE vient donc de publier ses résultats 2019, et ils sont excellents. Le chiffre d’affaires a atteint 1,797 milliard d’euros en 2019, soit +22,6% par rapport au 1,444 milliard de 2018. Il y a bien sûr “l’effet Oscaro” qui, acheté fin 2018, a joué pleinement son rôle de booster en année pleine 2019. Mais comme le chiffre d’affaires de PHE affiche ainsi, en valeur absolue, une progression de +353 millions d’euros sur 2018, on ne peut pas non plus attribuer l’entièreté de ce bond au seul site de vente en ligne. Dans l’attente de ses résultats officiels, on sait juste qu’Oscaro revenait fin 2019-début 2020 vers les 300 millions d’euros de CA annuel et la rentabilité, comme il l’annonçait quelques jours à peine avant le confinement.

Côté croissance externe, il faut aussi inclure les effets de la prise de participation de PHE dans l’Espagnol AD Bosch, annoncée en mai et finalisée en août dont on n’aura pas le détail de l’impact précis sur les comptes 2019. Et pour la bonne forme, il faut aussi évoquer l’acquisition via Autodis Italia du lilliputien sicilien Team Ricambi.

On sait aussi que PHE a aussi engrangé une belle croissance organique de +4,5%, soit +65 millions par rapport au 1,444 milliards de 2018. Et non, ne cherchez pas : l’inconnue concernant le poids de l’activité AD Bosch dans l’année PHE, comme d’ailleurs les contributions du Benelux et de l’Italie, interdisent de pouvoir déduire le CA annuel d’Oscaro. On a bien sûr essayé…

La rentabilité progresse

Mais probablement peut-on au moins penser qu’Oscaro ne va pas si mal, puisque l’EBITDA de PHE a encore embelli l’an passé. En 2018, il atteignait 143 millions d’euros, en progression de 13,7% par rapport aux 118 millions de 2017. En 2019, le voilà qui culmine maintenant à 154,4 millions, soit +20,6% et surtout, fort d’une augmentation organique de +6,8%, gage d’une croissance bien gérée.

Ravagée par la pandémie sur les quatre marchés de référence pour PHE que sont la France, l’Italie, le Benelux et l’Espagne, on peut évidemment s’attendre à ce que l’année 2020 contredise cette belle croissance jusqu’alors ininterrompue. Car on chuchote dans l’univers des grands distributeurs que l’année pourrait finir par au moins -20% en France, ce qui massacrera évidemment les CA et surtout les rentabilités, d’autant que l’ensemble des autres pays-clés -et même des continents-clés pour les grands concentrateurs mondiaux- sont tout autant sinistrés par la pandémie…

En attendant, voilà donc l’ensemble français PHE/Autodistribution/Oscaro paré de toutes les vertus, lui qui cumule en peu de semaines la volonté farouche de rester ouvert pour servir depuis le premier jour, de distribuer 1 million de masques commandés par le CNPA et maintenant, des résultats 2019 assez spectaculaires. On peut facilement imaginer d’ailleurs que le groupe a dû hésiter à prendre ainsi l’air du temps à contrepied.

Mais si du coup certains s’aventuraient à considérer que des mesures un peu trop conservatoires que pourrait prendre le groupe en ces temps difficiles seraient en contradiction avec une telle communication vertueuse, PHE pourra toujours dire que 2019, c’était avant. Et que gouverner en ce moment, c’est aussi prévoir…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction