A la Une

A la Une

Pour les articles à mettre en avant dans le carousel principal de la home page

Alibaba.com, le site de e-commerce chinois deux fois plus gros qu’Amazon, ne restera plus longtemps méconnu chez nous : il va entrer sur le marché occidental en levant 15 à 20 milliards de dollars à Wall Street. Mais visiter la e-caverne de cet alibaba-là révèle tout et parfois n’importe quoi. Dont bien plus de 40 voleurs-contrefacteurs qui s’appuient sans vergogne, grâce au site, sur l’image des grands équipementiers occidentaux.

Dans cette note de la Sferen (Maif et Matmut) sur la PRE (Pièce de réemploi) à ses experts et réparateurs, la Sferen cherche globalement à les faire convivialement adhérer à la préconisation de la pièce d’occasion. Mais déjà, deci, delà, affleure la ferme volonté de passer à l’avenir de la préconisation à l’obligation…

Alors que nos récents articles sur la “jurisprudence” de la Cour de Cassation ont pu laisser croire, à tort, que la pratique de l’expertise contradictoire serait obligatoire dans le cadre d’un dossier de recours en droit commun, il y a des experts pratiquant le recours qui jugent que le contradictoire pourrait finalement avoir un effet boomerang… pour les assureurs ! Ali Amir, patron du cabinet Auto Conseil Expertise, en Meurthe-et-Moselle, est de ceux-là. Son point de vue est intéressant…

Au-delà du libre choix, la loi Hamon bouscule tout l’après-vente, du grand constructeur jusqu’au plus petit réparateur. Délais de paiement, contrats, promos, prix, pièces, sanctions, etc. : visite guidée de ses principales conséquences, souhaitables ou non, sur le commerce de pièces et de services en rechange et réparation auto… sans oublier la 1ère monte.

En voulant renforcer l’information du consommateur sur la disponibilité des pièces de rechange liées à l’entretien-réparation d’un bien meuble (dont bien sûr l’automobile), la loi Hamon  a enfoncé un coin dans une vieille habitude des constructeurs qu’ils imposent souvent à leurs équipementiers: la tardive mise à disposition, sur le marché concurrencé de l’après-vente, de certaines pièces de rechange.

1 150 151 152 153 154 162