Peu de surprises par rapport à 2013 quand on descend dans le détail des 7 items mesurés par TNS Sofres pour établir le classement de chaque enseigne. En moyenne, ils sont stables et quand ils baissent légèrement, c'est plus pour traduire le niveau d'attentes des réparateurs que de réelles insatisfactions...
Nous en rêvions ; notre confrère Décision Atelier et son partenaire TNS Sofres l’ont −enfin− fait : en remettant cette année des trophées différenciés entre “petits” et “gros” réseaux, la lisibilité des résultats de ces Grands Prix des Réseaux 2014 s’accroît considérablement. Mais en comparant enfin des choses comparables, les classements en deviennent aussi plus redoutables…
Pour sa première conférence de presse en tant que président du CNPA, Francis Bartholomé a affirmé la détermination de l’organisation professionnelle à régler le problème du poids des "agréments" d’assurance sur la rentabilité des carrossiers. Le sujet a même été désigné "cause commune" par le bureau exécutif du syndicat. Et le recours à la DGCCRF sur le dossier AXA-Nobilas, lui, a été confirmé.
Michel Vilatte, après 10 ans à la tête de la Feda, vient d'en céder la présidence à Alain Landec, ex-président de Precisium Groupe. L'arrivée de ce dernier marque le retour d'un homme de la distribution à la tête de la fédération professionnelle…
7 millions de révisions ont disparu entre 2008 et 2013, soit l’essentiel des 9 millions d’entrées-atelier perdues en 5 ans ! Seul potentiel émergeant de cette Bérézina : les “problèmes spécifiques” qui sont parallèlement passés de 6 à 8 millions d’ordres de réparation. Seul bémol : ils exigent équipement, formation et technicité…
Foisonnantes dans les années 80, les coopératives de réparateurs ne sont plus que 7 pour 9 points de vente. Mais les survivantes semblent bien avoir appris de leurs erreurs de jeunesse en se professionnalisant et en se structurant. Elles comptent bien reprendre leur marche en avant, portées par leur avantage prix en ces temps de crise et par le rajeunissement de l’image des coopératives…
Un «prolongement-terrain» de la Loi Hamon sur le libre choix du réparateur : c’est ce que souhaite la FNAA en lançant son opération "Mon Carrossier Confiance". Elle s’accompagne de plusieurs engagements auxquels doivent adhérer les professionnels désireux d’y participer, l’objectif étant, selon la fédération, de permettre aux carrossiers de se réapproprier une relation-client trop longtemps usurpée par les assureurs…