A la Une

A la Une

Pour les articles à mettre en avant dans le carousel principal de la home page

En perfectionnant sa technologie diesel existante, Bosch annonce avoir abaissé les émissions de NOx à 13 mg/km, soit 10 fois moins que la future réglementation européenne de 2020. Et ce, sans impacter la consommation de carburant et donc les émissions de CO2. Pour sauver le Soldat Diesel asphyxié par le Dieselgate, Bosch a sorti le grand jeu. Mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Le 29 mars dernier, la Cour d’appel d’Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône (13), a condamné la Matmut à payer plus de 10 000 euros à la suite d’un recours direct. Condamnée en première instance, la mutuelle d’assurances avait interjeté appel car elle contestait l’ensemble de la procédure et des indemnisations accordées par le tribunal, jusqu’à produire une valeur résiduelle fallacieuse du véhicule accidenté, pourtant reconnu VEI, pour nuire à la crédibilité des demandes.

Le Parlement européen a adopté le 19 avril le texte concernant la réception et le contrôle des véhicules qui doit entrer en vigueur le 1er septembre 2020. Ce texte maintient également la prise OBD sur les véhicules et revisite les RMI, garantissant par là-même les principes de libre concurrence et de libre choix pour le consommateur…  

Bouclant une année record en 2017, Bosch espère augmenter encore son chiffre d’affaires en 2018, ceci de l’ordre de 2 à 3 %. Outre l’aspect financier, le groupe allemand compte aussi sur ses innovations technologiques afin de réduire les émissions de Nox. Il développe aussi des “écosystèmes pluridisciplinaires” pour l’Internet des objets et s’investit dans nombre de secteurs émergents.

A l’occasion d’une rencontre presse sur le site d’Actia, dans l’Eure-et-Loir (27), Bernard Bourrier, président d’Autovision, a livré sa vision du prochain renforcement du contrôle technique ainsi que des démarches de pré-contrôle technique et d’Eco entretien. Le tout venant apporter du business à l’ensemble de la filière des services de l’automobile et responsabiliser l’ensemble de la chaîne, et ce, jusqu’à l’automobiliste lui-même.

En publiant l’obligatoire «document de base» qu’exigent les autorités boursières, Autodis Group vient de franchir une étape décisive de son introduction en Bourse. 1ère partie du décryptage de cette mine d’informations passionnantes sur l’entreprise, son marché et ses ambitions : Autodis y démontre aux investisseurs qu’un a priori peu séduisant marché de la rechange peut néanmoins nourrir durablement la croissance à deux chiffres d’un champion du secteur…

1 2 3 4 5 162