Agra, GaGF, Gefa et Starexcel : le « village gaulois »* se mobilise

Quel usager de la SNCF n’a pas eu un jour la sensation d’avancer alors que son wagon n’avait pas bougé d’un pouce. “Mince”, se dit-il dupé par ses sens, “c’est le train d’en face”. Un phénomène bien connu des nombreux groupements qui avaient l’impression de voir la distribution indépendante progresser à grande vitesse. On accroche donc les wagons chez Agra, GaGF, Gefa et Starexcel…
La distribution était plutôt entraînée par les TGV AD ou GAUF, voire par le Thalys Doyen. Encore sous le choc de la disparition de Cecauto et las de passer pour une horde de villageois gaulois assis sur leur vélo à rail, l’Agra, le Gagf, le Gefa et Starexcel ont décidé de se rapprocher. “Nous avons deux types de concurrents : les constructeurs et… l’AD”, lance sans détour Alain Landec, président du directoire de Starexcel. “Lorsque l’on nous présente comme alliés et du même monde…” Une phrase qu’il ne terminera pas, si ce n’est d’un sourire et d’une allusion aux origines bahreiniennes du nouvel actionnaire de l’AD. “Face à cela, nous devons nous regrouper”, conclut-il. Mieux vaut également pour l’Agra, le Gagf et le Gefa un partenariat intelligent qu’une guerre acharnée.
Starexcel ayant une farouche volonté de grossir (en témoignent les investissements réalisés en 2005 dans son nouvel entrepôt), il aurait démarché tous les clients disponibles ; y compris les leurs. Un choix d’autant plus raisonné que les maillages géographiques des différents groupements se complètent bien.

Ni nom, ni assise juridique
Pour l’instant, la structure des quatre n’a ni nom, ni logo, ni même assise juridique. “Nous sommes au début de la mise en place d’une organisation”, se justifie Alain Landec. “Notre rassemblement doit se faire sans précipitation et avec sérénité. Bien sûr, il devra être économiquement performant”. Ses objectifs : améliorer la compétitivité chez les quatre partenaires et obtenir de meilleures conditions d’achat.
“Tous les achats seront négociés à la plateforme de Starexcel”, précise Jean Legry, le p-dg du Gefa, quelques heures avant une réunion de présentation avec les principaux fournisseurs. Le nombre de points de remise supplémentaires espérés reste un mystère. “Le travail de négociation demande du temps et varie selon l’équipementier”, rétorquent en chœur les quatre indépendants en promettant un bilan dans un an.

Une synergie des achats et de la logistique
En termes de logistique, la platefome Starexcel prend désormais en charge les commandes du Gefa (25 à 30% de son CA ; achats PR des adhérents) et du Gagf (10 millions d’euros de CA PR). Un partenariat gagnant-gagnant qui a permis à Starexcel de doubler ses stocks (de 25 000 à 50 000 références), grâce à l’arrivée de nouveaux clients et à sa politique d’extension de gammes. En revanche, l’Agra conserve sa plateforme qui fonctionne en totale autonomie. Le Gefa garde également la sienne, mais celle-ci continuera de gérer uniquement les MDD et quelques produits de niche. Si les chiffres de ce rapprochement rendent crédible la création d’une fédération des distributeurs indépendants, il reste un problème de choix à résoudre ; celui de la coexistence des enseignes de garages ou des synergies à développer entre ces 802 garages. “Il faudra l’inventer, mais laissez-nous un peu de temps”, demande Alain Landec.CC
*Expression utilisée par Alain Landec pour stigmatiser l’image de la distribution indépendante.

18 millions d’euros pour Valeo
L’équipementier Valeo pèserait 18 Me de chiffre d’affaires dans le nouvel ensemble des quatre groupements indépendants. Il était déjà le premier fournisseur de la plateforme Starexcel. Une position de force qui ne plaît pas forcément à tout le monde. “Leur système de remise incite les distributeurs à travailler avec eux sur plusieurs gammes de produits dont certaines issues à 100% du négoce”, explique l’un d’eux pendant qu’un autre grogne : “Il existe aujourd’hui une nouvelle profession chez les équipementiers : les nettoyeurs. Ils reprennent un stock et en remettent un nouveau”.

Groupements : les forces en présence
Enseignes
Adhérents
Pts de vente
Chiffres d’affaires (M€)
Centrale
adhérents
AD
130
524
620
1500
GAU
150
240
220
650
Agra, Gagf,
Gefa, Starexcel
320
459
237
665
Partner’s/Temot
199
258
CDA
140
150
Ex Cecauto
57
75

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar