Actualités Observatoire de sortie de crise AM Today

Activité atelier: 1ère quinzaine de septembre prometteuse

Les acteurs de l’après-vente attendaient de savoir si la rentrée de septembre remplirait correctement les ateliers. L’Observatoire de Sortie de Crise AM Today semble l’annoncer, avec deux premières semaines sinon records, en tout cas soutenues…

«L’activité atelier suivie hebdomadairement depuis le 11 mai a été fort heureusement meilleure en ce début septembre que durant tout août», vient de souligner la dernière livraison de l’Observatoire de Sortie de Crise AM Today. Il est vrai que la torpeur aoûtienne a été fidèle à elle-même. Du coup, l’activité des ateliers MRA a, assez logiquement, dévissé quatre semaines durant sous la base 100 retenue comme référentielle par cet Observatoire quantifiant les facturations pièces et main d’œuvre d’un panel représentatif de 100 MRA (voir méthodologie ci-dessous).

Rassurante première quinzaine

Les observateurs s’inquiétaient donc de savoir si septembre allait poursuivre cette tendance au repli des entrées-atelier ou si la rentrée allait repeupler les carnets de rendez-vous des entreprises de réparation. D’autant que les échos remontant du terrains, tant venant de réparateurs que de distributeurs, étaient souvent contradictoires.

Le soulagement est de rigueur après deux premières semaines qui ont successivement rebondi à 119 points (semaine 36, du 31 août au 6 septembre), puis à 117 points (semaine 37, du 7 au 13 septembre). Soit quelque 25 points au-dessus de la moins mauvaise semaine d’août !

L’embellie est encourageante, car seule une activité soutenue peut permettre aux professionnels de continuer à rattraper le retard économique accumulé durant les 8 semaines de confinement. Et ce regain d’activité de début septembre vient aussi contredire la crainte d’un repli des automobilistes sur fond anxiogène d’une seconde vague sanitaire en possible formation.

facteurs porteurs

L’Observatoire voit en outre trois raisons de rester positif. Le contrôle technique, dont les échéances bousculées par le confinement continuent à lisser leur rattrapage jusqu’à début octobre. ces échéances décalées sont autant de réservoir de prestations qui restent à engranger. Le fait que les transports en commun n’aient pas encore été pris d’assaut comme lors d’une rentrée normale tend à prouver que la voiture reste privilégiée en tant que mode de transport sanitairement plus sûr.

Enfin, l’Observatoire veut croire que les départs en vacances en arrière-saison estivale diffèrent aussi quelques points de reprise qui resteront à prendre.

Bien sûr demeure l’inconnue du télétravail qui, de toute évidence, reste une réalité pour beaucoup d’entreprises. Ce sont là autant de kilomètres non-parcourus qui vont manquer à l’usure quotidienne des véhicules et de leurs composants. Reste à savoir dans quelles proportions…

 

Rappel méthodologique

Afin de mesurer la sortie de crise du point de vue des ateliers, AM Today s’est tourné vers EBP MéCa, témoin privilégié de l’activité des garages indépendants de France. EBP MéCa est un acteur incontournable des outils de gestion de garage depuis 1984, avec plus de 6 000 utilisateurs.

EBP MéCa a ainsi constitué un panel particulièrement représentatif de 100 garages dont l’activité est monitorée de manière anonyme. Ces 100 MRA, avec ou sans enseigne, sont répartis de manière homogène en France métropolitaine et réalisent en moyenne un CA annuel de 300 000 € HT (de 120 000 € HT à 1,2 million € HT pour les structures les plus importantes).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction