Actualités Equipementier

Schaeffler développe sa feuille de route 2025

Schaeffler vient de dévoiler sa roadmap 2025 (feuille de route) à l’occasion de ses Journées Investisseurs 2020 (CMD). Elles ont permis d’esquisser les perspectives de croissance et le potentiel de création de valeur de chacune des divisions.

La feuille de route 2025 de Schaeffler n’a pas vocation à initier un changement stratégique radical, mais de maintenir le cap, de se focaliser sur les forces de l’entreprise et d’améliorer les aspects qu’il est nécessaire de consolider. La nouvelle devise de l’entreprise, « We pioneer motion » (nous sommes pionniers de la mobilité), formalise son ambition.

Pour cela, trois maîtres mots : innovation, qualité, compréhension. Pour cela, la division Automotive Technologies accélérera la transition de son portefeuille vers l’électromobilité et les applications pour châssis. La division Automotive Aftermarket saisira les opportunités de croissance sur le marché indépendant des pièces de rechange et division Industrie couvrira de nouveaux secteurs de croissance.

Combustion et hybride en recul

Plusieurs domaines cibles sont dans le viseur de Schaeffler, comme les technologies à base d’hydrogène, sous la forme de piles à combustible. La durabilité vise un objectif de production neutre en CO2 à l’horizon 2030. L’échéance de l’initiative “Vision Powertrain 2030” a été reportée jusqu’en 2035. L’électrification devrait connaître une forte accélération et une nette croissance pour atteindre 50 pour cent grâce aux véhicules à batteries et à piles à combustible (xEV), tandis que les véhicules hybrides (HEV) et à combustion interne (ICE) reculeront pour atteindre respectivement 35 et 15 pour cent.

D’ici la fin de 2021, Schaeffler estime à 1,5 à 2 milliards d’euros d’entrée de commandes par an pour l’électromobilité et de 2 à 3 milliards d’euros par an pour les années suivantes. Le groupe construira une usine de fabrication de moteurs électriques en Hongrie en 2021, ouvrira un centre de compétences pour l’électromobilité à Bühl et s’établira aux États-Unis pour ses essieux électriques “3in1” et des composants de moteurs électriques pour poids lourds.

Une preuve de plus qu’à l’occasion du full électrique, les équipementiers s’arrogent toujours pus nombreux l’une des dernières prérogatives technologiques des constructeurs : la motorisation…

Réparation en augmentation

Selon le groupe, le parc roulant mondial passera de 1,40 milliard de véhicules actuellement à 1,55 milliard en 2025, dopé par l’accroissement significatif du parc chinois. Cette augmentation accompagnant celle de l’âge moyen des véhicules et de leur complexité, les opportunités demeureront élevées pour le marché des pièces de rechange. Le besoin de réparation progressera en conséquence.

En élargissant sa gamme de solutions et de prestations de services, le groupe veut se positionner comme un fournisseur de systèmes et de solutions intégrées. La vente numérique et le site RepXpert sont aussi amenés à un avenir prometteur.

Partenaire des clients

« La roadmap 2025 est une stratégie de développement permettant de rendre le Groupe Schaeffler encore plus compétitif et de lui assurer un avenir prometteur. Nous voulons encore mieux exploiter les opportunités de croissance qui s’offrent à nous, créer encore plus de synergies au sein du Groupe Schaeffler et générer durablement de la valeur. Notre nouvelle devise, “We pioneer motion”, implique toutes nos activités. Fidèles à notre revendication, nous serons donc, à l’avenir également, le partenaire technologique privilégié de nos clients », conclut Klaus Rosenfeld.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction