Actualités Conjoncture

Baromètre CNPA-Solware: la mécanique sourit, mais la carrosserie pleure

On peut certes se réjouir de voir les ateliers de mécanique constater une croissance d’activité au terme de ce 1er trimestre 2021. Mais ce serait oublier que les carrossiers, eux, viennent d’enchaîner leur troisième mois de recul en cette année 2021 qui devait leur être plus douce…

Il était attendu, ce baromètre CNPA-Solware du premier trimestre 2021. Car il compare ce début d’année pollué par un demi-confinement à l’impact erratique sur la mobilité avec les trois premiers mois de l’année 2020 à peine abimés par le 1er et total confinement.

Avec le recul, on peut effectivement considérer que le 1er trimestre 2020 était quasi-intact. La deuxième moitié de mars 2020 avait certes été marquée par la mise en quarantaine de la France entière. Mais dans les ateliers de mécanique comme de carrosserie, l’inertie des travaux en cours avait plus ou moins sauvé l’activité. Seul la dernière semaine de mars avait vraiment dévissé, après trois premières semaines qui s’étaient plutôt bien tenues (voir l’Observatoire de sortie de crise AM Today EBP MéCa du 12 mai 2020).

Début de reprise en mécanique

Au jeu de la comparaison 3 mois 2021/2020, c’est encore une fois l’activité mécanique qui s’en tire le mieux. Ses ateliers progressent assez nettement dans tous les compartiments du jeu : +11,9 % en pièces, +8,5 % en main d’œuvre, pour un total de +10,6 %.

Mais leurs confrères carrossiers, eux, n’ont pas cette chance. Ils affichent encore -2,8 % en pièces, -14,2 % en pièces pour un cumul à -7,4 %. Ils peuvent certes essayer de se consoler en se souvenant qu’ils viennent de -25 % en janvier et de presque -21 % en février. Mais il souhaiteraient probablement suivre la courbe des garages qui, eux, viennent de sortir les deux narines hors de l’eau après “seulement” -10 % en janvier et -6,1 % en février.

Il est urgent d’attendre

On n’ose même pas regarder la partie droite du tableau qui compare cette fois le 1er trimestre 2021 avec celui de 2019. là, l’activité mécanique replonge à -3 % (dont un triste -5,1 % en main d’œuvre), pendant que les carrossiers repassent sous la barre des -10 % et tutoient même le -19 % en main d’œuvre…

L’observatoire ne se laisse donc pas aller à l’optimisme. Pour lui, ces chiffres traduisent « un redressement sensible mais encore insuffisant ». Entre l’émergence récente et fragile des ateliers de mécanique et la courbe d’activité très insuffisamment montante des carrossiers, la prudence veut… que l’on attende encore un mois ou deux.

1 commentaire concernant “Baromètre CNPA-Solware: la mécanique sourit, mais la carrosserie pleure”

  1. Bonjour je pense que le problème vient des assurances qui veulent toujours du prix sur les réparations carrosserie et les experts ne nous donnent plus les moyens pour réparer les véhicules dans les règles de l’art; de plus, nous avons un problème sur le personnel qui n’est plus formé
    CDT François Bonte

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar