Actualités Observatoire AM Today/EBP MéCa

Activité MRA : avril à +168,9%, mais 4 mois à « seulement » +26,4%

Dans sa nouvelle version qui se complétera dès la semaine prochaine par son inédite et attendue analyse hebdomadaire, l’Observatoire AM Today/EBP MéCa déploie une nouvelle analyse complémentaire par mois et par cumuls mensuels. De quoi comprendre déjà que si reprise il y a, elle ne rattrape pas encore le retard d’activité pris en 2020…

L’Observatoire AM Today/EBP MéCa est (enfin !) de retour. Né en mars 2020 pour analyser hebdomadairement l’impact de la crise sanitaire sur les ateliers, il revient maintenant sous le nom de « l’Observatoire hebdomadaire d’activité MRA AM Today/EBP Méca ».

Fort de ses 16 mois d’évaluations hebdomadaires de l’activité d’un panel de maintenant 300 MRA, il peut comparer chaque semaine 2021 avec chaque semaine 2020. Il offre ainsi une réactivité inédite à l’ensemble des acteurs de l’après-vente. Car selon les promoteurs de cet observatoire, les MRA sont à eux seuls les éclaireurs idéaux de toute l’activité atelier, hors carrossiers évidemment (voir encadré).

Tendances mensuelles et suivi hebdomadaire

Dans cette première livraison sous sa nouvelle formule, il change de présentation. Au suivi hebdomadaire qui recommencera dès le 22 mai (évolution par rapport à la semaine précédente et par rapport à la même semaine de 2020), il ajoute dorénavant une consolidation mensuelle. Le graphique ci-dessus se lit ainsi utilement à deux niveaux. La première courbe de tendance constate l’évolution brute entre chaque mois, alors que la seconde avance par cumuls mensuels.

La comparaison des deux chiffres proposé par le nouvel Observatoire AM Today/EBP MéCa s’avère ainsi particulièrement utile à qui veut vraiment comprendre s’il y a ou non rattrapage du retard pris en 2020. Car c’est sur la durée seulement que l’on saura si 2021 offre un rebond suffisant aux entreprises de l’après-vente pour leur rendre ce que 2020 leur a si violemment pris en rentabilité et en trésorerie.

Des chiffres mis en perspective

On le voit ainsi dans les rebonds successifs de mars et d’avril. Le +32,7 % de mars 2021 sur mars 2020 pouvait effectivement rendre enclin à l’optimisme, puisque le troisième mois de l’an dernier n’avait pourtant été pénalisé qu’à partir de son 16ème jour et dans des proportions mesurées. L’inertie des travaux engagés en ateliers avaient en effet en partie sauvé les 3ème et 4ème semaines très eu fréquentées de mars 2020.

Mais le très spectaculaire +168,9 % d’avril 2021 est immédiatement assagi par le cumul quadrimestriel. Ce dernier ne passe en effet “que” de +11,2 % fin mars à + 26,7 % fin avril. Pas de quoi encore compenser vraiment les vilains chiffres 2020 que rappelle l’Observatoire : « –70 % du 30 mars au 19 avril et 55 % du 20 avril au 3 mai »…

Un regain d’activité insuffisant

« Si probablement l’entretienréparation ne boudera pas cette progression en 2021, on peut aussi raisonnablement craindre que ce regain d’activité soit notoirement trop faible pour venir rendre leur sérénité économique à des entreprises sorties exsangues et souvent endettées de l’année 2020 », souligne d’ailleurs l’Observatoire.

On attend donc avec impatience les prochaines livraisons hebdomadaires qui recommence la semaine prochaine…

 

Pourquoi l’Observatoire s’en tientil aux seuls MRA ?

Contrairement à d’autres baromètres du secteur, l’Observatoire Hebdomadaire d’Activité AMToday/EBPMéCa s’en tient aux seuls MRA et le justifie.

Selon lui, « les quelque 13 000 entreprises qu’ils comptent dans leurs rangs concentrent le tiers des entréesatelier en France. Ils sont donc, à eux seuls, représentatifs de l’ensemble de l’activité d’entretienréparation multimarque. » Mais aussi et surtout, parce que leur localisation essentiellement péri-urbaine ou rurale les rendent proches et représentatifs des besoins d’entretien-réparation « de la grande majorité des automobilistes français qui vivent dans les 95 % de communes de moins de 10 000 habitants ». Ceux qui n’ont guère de moyens alternatifs au déplacement automobile, contrairement à leurs homologues des grandes villes et banlieues qui en sont souvent largement équipées…

« Ces entreprises artisanales solidement implantés dans les territoires ont été et demeurent moins directement confrontées que leurs homologues des grandes conurbations françaises aux effets directs et indirects des confinements, du télétravail et des accélérations multimodales des moyens de mobilité », précise ainsi l’Observatoire.

 

Rappel méthodologique

Afin de mesurer la sortie de crise puis l’activité hebdomadaire du point de vue des ateliers, AM Today s’est tourné vers EBP MéCa (www.ebpmeca.com), témoin privilégié de l’activité des garages indépendants de France.

EBP MéCa est un acteur incontournable des outils de gestion de garage depuis 1984, avec plus de 000 utilisateurs.

EBP MéCa a ainsi constitué un panel particulièrement représentatif, porté en 2021 de 100 à 300 garages et dont l’activité est monitorée de manière anonyme. Ces 300 MRA, avec ou sans enseigne, sont répartis de manière homogène en France métropolitaine et réalisent en moyenne un CA annuel de 360 000 HT (de 120 000 HT à 1 million HT pour les structures les plus importantes).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur