Actualités Digital

eBay se veut partenaire des centres VHU

La plateforme de vente en ligne eBay se positionne comme partenaire des centres VHU, en les accompagnant dans leur digitalisation. Elle veut ainsi leur permettre de répondre à la demande des acheteurs et de se créer de nouveaux débouchés commerciaux en France et à l’international…

Déjà active sur le marché de la pièce de réemploi (PRE), eBay ambitionne de devenir un canal de référence pour la distribution de ces pièces, en privilégiant les circuits courts. Pour cela la plateforme de e-commerce échange régulièrement avec les centres Véhicules Hors d’Usage (VHU) pour adapter ses solutions.

«Nous avons aujourd’hui la volonté de rendre accessible la vente en ligne à tous les centres VHU pour développer le e-commerce de la PRE et renforcer le leadership d’eBay sur ce secteur. Afin d’y parvenir, nous soutenons et accompagnons les centres VHU dans leur digitalisation. Cela leur permet de toucher un plus large public de particuliers et de professionnels en France, mais également en Europe. eBay joue pour eux un rôle de porte d’entrée sur le reste du continent comme l’Allemagne, le Benelux et l’Italie où nous avons identifié un véritable potentiel», déclare Francesco Faà di Bruno, responsable Pièces Détachées et Accessoires Voiture et Moto eBay France.

Fort potentiel de progression

Pour les centres VHU, cette nouvelle opportunité d’une plus grande visibilité doit leur permettre de dépasser les frontières. eBay explique accompagner les professionnels, sans leur faire de concurrence. Pour cela, la plateforme facilite leur présence, propose régulièrement de nouvelles fonctionnalités et anime une équipe qualifiée qui les conseille au quotidien pour augmenter leurs performances. La plateforme privilégie aussi les circuits courts, diminuant ainsi le nombre d’intermédiaires et optimisant les marges.

Actuellement, une PRE est vendue toutes les 90 secondes sur eBay. Cette dernière héberge plus de 350 centres VHU pour une offre totale de plus de 9 millions de pièces disponibles. «Bien qu’aujourd’hui la pièce de réemploi ne représente qu’entre 3 à 5 % de la réparation automobile en France, la marge de progression reste très importante. Le taux d’utilisation de ces pièces aux États-Unis, par exemple, atteint les 20 %», conclut F. Faà di Bruno.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 1,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur