Bosch: stratégie garage en amont de la pièce

Partagez

L’atelier était l’épicentre du festival de nouveautés Bosch pré-Equip Auto. On se demanderait presque si l’équipementier mondial aux 45 milliards d’euros et aux multiples gammes de pièces n’a pas décidé un recentrage sur le matériel d’atelier. Bien évidemment pas. Mais équipement de garage et pièces détachées sont stratégiquement indissociables…

FEV_2014_thierryleblanc_net

Indiscutablement, ce show «équipement de garage»(*) traduit une orientation stratégique forte de Bosch. Thierry Leblanc, son DG de la rechange indépendante (notre photo), la résume clairement: «avec l’équipement de garage, nous sommes présents dès l’amont de la vente de la pièce».
On l’avait pressenti depuis les reprises en 2007 de Beissbarth et de Sicam, renforcées l’an passé par deux autres emplettes similaires en Chine et au Brésil. Il ne s’agit plus seulement de synergies d’équipement à destination de ses réseaux d’entretien-réparation Bosch Car Service et, depuis peu, AutoCrew (réseau implanté en Allemagne, Autriche, Suisse, Pays-Bas, Pologne, Tchéquie et Slovaquie). L’équipementier a la ferme volonté d’apporter à la rechange et à la réparation un package complet et inédit intégrant gammes de pièces, matériels, infos techniques, diag et services: «en interconnectant les pièces aux outils de la prestation-atelier, on apporte aux réparateurs une cohérence synonyme de productivité et d’efficacité», confirme Thierry Leblanc.

Le levage aussi?
C’est peut-être aussi à l’aune de cette stratégie qu’il faut relativiser l’agressivité commerciale de Bosch, capable de conquérir des référencements pièces par des prix qui troublent souvent et énervent parfois ses concurrents. Mais cette rentabilité apparemment sacrifiée ne serait-elle pas compensée, dans certains cas au moins, par de lucratifs débouchés en matériels de garage? A ce titre en tout cas, il manque encore une pièce importante au puzzle Bosch: le levage. Mais peut-être plus pour longtemps. Car Bosch fait partie des postulants à la reprise de Fog, aux côtés de prétendants incluant Autovision, Chicago Pneumatic ou Nexion (Corghi) et dont le ou les vainqueurs seront probablement connus mi-septembre…

(*) A découvrir en détail dans notre prochain numéro d’octobre: stations et logiciels de clim’ 100% compatibles avec la nouvelle réglementation, concrétisation du succès de l’appareil de diag KTS 340 (lancé en janvier), nouvelle gamme de démonte-pneus et d’équilibreuses, nouveau contrôle de géométrie 3D mobile, gamme de réglophares en phase avec le contrôle technique 2010...

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*