Fog: le dénouement approche…

Quel suspens autour de la reprise de Fog! On pensait que les repreneurs avaient jusqu’à ce mercredi midi pour proposer ou paufiner un offre; en fait, ils ont encore jusqu’au 1er octobre. En attendant, le cercle des prétendants s’est déjà élargi. Et peut-être aussi le montant des offres…

fog_automotive_logo_620

S’il n’y avait 250 emplois en jeu, on se passionnerait presque pour ce thriller économique qui s’écrit chaque heure autour de la reprise de Fog, mis en liquidation judiciaire avec poursuite de l’activité jusqu’au 31 octobre prochain (voir «Reprise de Fog: dernière ligne droite» et «Fog: après le brouillard, l’éclaircie…»).

De nouveaux prétendants
Ils seraient maintenant au moins 4 en lice pour la reprise. Au titre des déjà connus: un éditeur (Coprosa) flanqué de Bosch et d’Autovision. Peut-être bien Corghi, qui vient de créer sa filiale française ou Chicago Pneumatic, même si ces deux rumeurs restent encore invérifiables.
A leurs côtés, du sang neuf est venu irriguer des propositions jusqu’alors peu prolixes: un industriel spécialiste du redressement d’entreprises et un fonds d’investissement, lâchent des sources syndicales sans plus de précisions…

Vers de meilleurs propositions?
Voilà qui pourrait effectivement relancer la compétition autour de Fog et combler ainsi les souhaits du tribunal de commerce: fin août, il congédiait les prétendants et leurs propositions notoirement «insuffisantes» pour garantir la pérennité de l’entreprise convoitée. Et leur donnait alors jusqu’à hier midi -et semble-t-il maintenant, jusqu’à lundi- un délai supplémentaire pour revoir leurs copies et, parallèlement, encourager de «mieux-disants» à affronter ces «moins-disants»…
Une chose est sûre: le destin de Fog sera connu avant l’ouverture d’Equip Auto…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction