Dépannage-remorquage: la DGCCRF met les assisteurs en demeure

C’est un vieux combat de la FNAA : combattre de certaines sociétés d’assistance vis à vis des dépanneurs. La Branche dépannage-remorquage de la FNAA dénonçaient en effet depuis plusieurs années une relation particulièrement déséquilibrée entre les dépanneurs-remorqueurs et leurs donneurs d’ordres que sont certaines sociétés d’assistance.

Au titre des pratiques que l’organisation professionnelle qualifie « d’inacceptables » et que les assisteurs refusaient pourtant d’entendre: l’abus de position dominante qui s’exprime au travers de la dépendance aux agréments et la puissance de négociation des assisteurs. Cette situation permet à ces derniers d’imposer des conditions tarifaires très serrées ou, en cas de refus, de procéder à des ruptures brutales et sans préavis. En outre, la FNAA dénonçait la trop répandue obligation de fournir des services non rémunérés (gardiennage du véhicule, prêt d’un véhicule de remplacement…)

Le constat de la DGCCRF
La FNAA a donc fini par saisir la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Au terme d’une enquête de début 2008 menée auprès de 240 entreprises de dépannage, la DGCCRF vient, dans un courrier du 5 janvier, d’informer la FNAA qu’elle a adressé aux assisteurs concernés une demande de modification des pratiques actuelles. «La DGCCRF a également demandé à la FNAA sa contribution en lui laissant le délai utile pour interroger ses adhérents et rendre compte des évolutions constatées grâce à cette démarche», conclut le communiqué de la FNAA.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction