Représentativité syndicale : grandes manoeuvres en vue

En créant la SMAVA, sa nouvelle branche métier dédiée au multimarquisme, le CNPA a −consciemment ou pas− donné le coup d’envoi au début de grandes manœuvres dans le monde syndical du secteur des services de l’automobile par l’échéance de la représentativité de fin 2015…

Human faces

Quelles que soient leurs « couleurs » syndicales, les professionnels syndiqués seront répartis et comptés pour chaque organisation professionnelle fin 2015…

La récente création de la branche des Services Multimarque de l’Après-Vente Automobile (SMAVA) au CNPA a vu l’entrée dans ce dernier d’enseignes comme Feu Vert, Mobivia Group, Carglass, First Stop ou encore BestDrive (voir«Branche multimarque CNPA : le grand défi 2015 du recentrage»). En tant que membres encore déclarés du Syndicat des professionnels du pneu, il faudra pour ces deux dernières enseignes choisir dans lequel de ces deux syndicats elles décident de se faire décompter à la fin de l’année…

Lors de la traditionnelle conférence de presse du réseau Point S de début d’année (450 points de vente en France, membre du Syndicat des professionnels du pneu, voir «Point S renforce son maillage et sa relation client»), Christophe Rollet, directeur général de l’enseigne, a bien évidemment été interrogé sur cette nouvelle branche. Histoire de savoir si, surtout, il comptait rejoindre le CNPA dans le sillage de ses petits camarades Euromaster, First Stop et BestDrive.

Succursalistes… ou indépendants

La réponse du directeur général de Point S est sans ambiguïté : «Nous avons bien entendu été sollicités, mais nous n’allons pas les suivre ! J’avoue d’ailleurs ne pas comprendre cette initiative dans la mesure où, selon moi, nous avons toujours été en opposition avec les positions prises par cette organisation professionnelle (comprendre : très teinté réseaux de marque)». L’enseigne reste donc au sein du Syndicat des professionnels du pneu et n’entend pas intégrer la branche nouvellement créée au CNPA car sa philosophie est différente : «les réseaux qui ont répondu à l’appel du CNPA sont tous des succursalistes», souligne en effet Christophe Rollet. En clair, autrement plus  »miscibles » dans l’univers de l’organisation professionnelle qu’un réseau constitué à 100% d’indépendants, les 450 points de vente de l’enseigne Point S étant tous détenus par 325 chefs d’entreprise…

Si la problématique des réseaux de vitrage est différente car n’ayant pas jusqu’ici d’organisation professionnelle, les réseaux multimarque d’entretien-réparation étant entrés au SMAVA affichent en effet ce profil. Quelques chiffres permettent d’étayer ce raisonnement : Euromaster annonçait pour fin octobre 2014 (date retenue pour la dernière réactualisation de nos fiches réseaux), 367 centres intégrés pour 54 franchisés ; BestDrive, nouveau réseau emmené par le manufacturier Continental devrait voir le jour avec environ 220 points de vente exclusivement intégrés pour ses débuts ; Norauto comptait à cette même date 258 centres auto intégrés contre seulement 100 sites en franchise ; Speedy affichait quant à lui 285 points de service en propre, associés à 187 sites franchisés…

Le « mercato syndical » est ouvert !

Mais rien ne dit que fin 2015, quand il leur faudra choisir un camp, ces “transfuges” des Professionnels du Pneu resteront pour tout ou partie au CNPA. Ils sont pour l’heure en phase d’observation, histoire d’évaluer leur capacité à faire bouger les lignes historiquement tracées par le CNPA au nom de leurs plus gros adhérents que sont les concessionnaires. Et c’est d’ailleurs là tout le courageux challenge que s’est imposé le nouveau président du CNPA, Francis Bartholomé : changer la culture historique de la première organisation professionnelle auto française…

En marge d’un point récent sur le devenir du libre choix, Aliou Sow, secrétaire général de la FNAA, a annoncé pour sa part n’être pas inquiet pour la représentativité de sa fédération au périmètre du nombre d’adhérents actuels, quant à l’échéance consistant au décompte du nombre d’adhérents à la fin de l’année (8% au moins des adhérents syndiqués, toutes chapelles confondues, de la branche des services). Mais il n’en pressent pas moins d’inévitables mouvements dans le petit monde des organisations professionnelles : «En tout état de cause, il y a et il y aura très certainement des synergies à dégager entre différentes fédérations», prédit-il. Synergies qui pourraient bien déboucher sur des rapprochements, surtout de la part de celles qui se savent déjà non-éligibles…

De ce point de vue, le CNPA n’a pas non plus besoin de nouveaux adhérents. Il n’en reste pas moins que cette volonté d’ouverture de sa part est la plus notable illustration récente des remous syndicaux qui vont traverser 2015. Et des mutations qui se profilent après des années de guerre des tranchées dans le monde syndical (voir «Pourquoi la guerre des fédérations professionnelles va avoir lieu…»). Il se murmure que le Syndicat des professionnels du pneu, principale victime de cette provisoire mais très visible « CNPAnisation » de ses adhérents, discuterait déjà avec d’autres organisations syndicales plus petites qui se savent condamnées à perdre toute représentativité −et toute crédibilité− au 31 décembre prochain…

Chaises musicales jusque fin 2016…

Dans ce cadre, ces “petites organisations”, bien conscientes des enjeux qui se profilent à un horizon proche, sont plus maîtresses de leur destin qu’il n’y paraît. Elles vont à coup sûr vouloir faire monter les enchères afin de monnayer au mieux leur ralliement et celui de leurs adhérents. Le jeu consistera à se faire désirer le plus longtemps possible, obtenir un maximum de concessions et se rallier avant d’avoir lassé tous les prétendants. Elles ont encore le temps : si le comptage sera fait fin 2015 donc, le mercato pourra se poursuivre jusque fin 2016…

Une chose est sûre en tout cas pour le secrétaire général de la FNAA : une fois que le jeu des chaises musicales sera terminé, «il n’y aura pas qu’un seul et unique syndicat représentatif pour notre branche», assure-t-il.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan