Internet: Oscaro viré de la Feda

Partagez

Oscaro n’est plus adhérent de la Feda (Fédération des distributeurs de pièces) en 2011. Le comité directeur a statué : Oscaro ne déploie pas une stratégie compatible avec le règlement intérieur de la Feda… ni avec les intérêts de la profession de distributeurs…

Oscaro n’a pas été sollicité pour renouveler son adhésion 2011 à la Feda. Ce qui revient à le déclarer personae non grata au sein du syndicat professionnel de la distribution de pièces… qui le comptait parmi ses adhérents depuis 2007.

Une affaire politique
Pourtant, rien n’a vraiment changé dans la stratégie d’Oscaro. C’est de toute évidence le bras de fer entre Bosch et le site qui est à l’origine de cette éviction que Pierre-Noël Luiggi, patron d’Oscaro, savait possible sans vraiment s’en inquiéter (voir «Oscaro sort de sa réserve»…). Le conflit entre l’équipementier et le site a donné raison aux nombreux adhérents traditionnels du syndicat qui toléraient de plus en plus difficilement la présence du trublion en leur sein.

«Nous ne voulons évidemment pas de mal à Oscaro», expliquait hier soir Michel Vilatte, président de la Feda; «Il est simplement apparu que son « business model » n’est plus compatible avec le règlement intérieur de la Feda. Nous restons favorables aux sites qui s’appuient sur la distribution ; mais nous ne pouvons garder dans nos rangs des acteurs qui ne participent pas à la valorisation de notre filière»…
«Nos statuts sont clairs», complètait Yves Riou, secrétaire général de la Feda ; «ils précisent que « tous les adhérents doivent promouvoir une image valorisante de la profession« ».

Cette décision, strictement politique, n’aura guère d’incidence sur l’avenir et la stratégie d’Oscaro. Si ce n’est peut-être de le libérer définitivement de toute prise en compte des règles du commerce dit traditionnel…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 Commentaires concernant “Internet: Oscaro viré de la Feda”

  1. Bonjour
    Tous cela me faire rire bien jaune, car qu’il fasse ou pas partie de la FEDA, ça ne changera rien. Les petites structures vont continuer à souffrir et disparaître.
    Les premiers responsable sont les groupements, le gros distributeurs situés entre autre sur la région parisienne (que je ne vais pas nommer) qui, en plus de fournir les grossistes, les fournissent en Bosch, Valeo et bien d’autres.
    Ils se tirent une balle dans le pied…

  2. bonjour,
    je me réjouis de cette décision
    malheureusement, ça ne changera absolument rien.La puissance de l’internet est telle que rien ne pourra freiner sont expansion. De plus aujourd’hui Bosch s’insurge mais les autres, que font-ils???
    Dommage encore une fois que personne ne s’attaque au problème: on tape juste sur les plus gourmands.
    Mais qui, dans cette univers capitaliste, n’est-il pas gourmand de pouvoir et d’argent???????????
    Merci quand même de nous faire croire que vous défendrez notre filière contre ce genre de « casseur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*