Entrées-atelier: elles deviendront plus rares…

C’est certes un pronostic allemand, mais tous les marchés se ressemblent. Cette prévision vient hélas confirmer les années à venir des ateliers français qui vont « subir » un reflux des entrées-ateliers et donc du business en pièces de rechange (voir « la guerre de l’après-vente est annoncée« ).

Mais tout n’est pas noir. Car comparée à la marge des ventes VN (estimée par les plus importants groupes de distribution allemands à 0,5% seulement, ce qui là aussi est comparable au constat français…), l’activité de vente de pièces de rechange est sans conteste celle qui possède la marge la plus confortable: elle est ainsi estimée outre-Rhin à 61%. Même si le chiffre d’affaires pièces est logiquement plus petit que l’activité VN (18% seulement du CA des distributeurs VN allemands), la pièce de rechange est plus que jamais stratégique car vitale à la rentabilité des réseaux constructeurs.

L’atelier restera donc un secteur d’autant plus stratégique, qu’il est stable et récurrent…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction